Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Défaillance

Aucouturier prend un nouveau départ

Tiziano Polito
Liquidé en juin dernier, le constructeur de machines français a été racheté par le créateur de Guérin Systems, Pierre-Marie Guérin. Objectif du repreneur : faire d'Aucouturier un fournisseur de lignes complètes, du conditionnement au suremballage.

Tout laissait croire que la messe était dite pour Aucouturier, le 26 juin dernier, après que le tribunal de commerce a prononcé sa liquidation judiciaire. Ce constructeur de machines de conditionnement, spécialiste reconnu sur des segments comme l'ensachage horizontal et le pliage en X, devait faire les frais d'une année catastrophique avec une forte chute de son carnet de commandes et plusieurs défaillances au niveau de son encadrement. Une situation jugée assez critique pour que le groupe Finuchem, son actionnaire, décide de ne plus renflouer les caisses en abandonnant l'entreprise à son sort. Mais alors que le pire semblait se profiler, un coup de théâtre a changé la donne.

Restructuration

Moins d'un mois après la décision du tribunal, Pierre-Marie Guérin (lire p. 33), fondateur de la société Guérin Systems, spécialisée dans les équipements pour le process alimentaire, revendue en 1999 à Sidel, déposait une offre de reprise et prenait le contrôle de la société. « Après quatre années consacrées à tout autres occupations, j'ai décidé de saisir cette opportunité », explique-t-il. La restructuration de l'entreprise est rapidement engagée. Toutes les activités, auparavant réparties sur deux sites, sont concentrées à l'usine de Nangis (Seine-et-Marne). Les effectifs, eux aussi, sont réduits drastiquement pour passer de 95 à 27 personnes. « Ces décisions s'imposaient pour redresser la société et lui impulser un nouveau mode de fonctionnement », explique Pierre-Marie Guérin. Les changements sont nombreux. Les composants des machines, auparavant fabriqués en interne, seront confiés à la sous-traitance. L'entreprise ne se consacrera qu'à trois activités : la conception, l'assemblage, le service. Deuxième axe : l'informatique. Les machines embarqueront systématiquement des PC industriels pour améliorer le pilotage et faciliter les services à distance. Enfin, l'ambition de Pierre-Marie Guérin est de faire d'Aucouturier un fournisseur de lignes complètes, à même d'intervenir du conditionnement au suremballage, ce qui laisse entendre une politique de développement allant dans ce sens. L'exercice 2004 s'annonce positif. L'entreprise table sur un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Trois Françaises remportent le concours de design Pida

Concours

Trois Françaises remportent le concours de design Pida

Le projet Respice a été récompensé lors de la finale du concours de design organisé par BillerudKorsnäs. Les trois étudiantes de l’IUT de Reims à l'origine du concept[…]

25/10/2021 | DesignCarton plat
Cognex lit les codes-barres des palettes plus facilement

Technologie

Cognex lit les codes-barres des palettes plus facilement

 Tri : vers un achèvement de l’extension en 2025

Profession

Tri : vers un achèvement de l’extension en 2025

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Profession

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Plus d'articles