Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Stratégie

« Attention à la déception avec un colis mal conçu ! », alerte Thibault Laumonier, PDG de DS Smith Packaging France

Henri Saporta
« Attention à la déception avec un colis mal conçu ! », alerte Thibault Laumonier, PDG de DS Smith Packaging France

Thibault Laumonier est le patron de DS Smith Packaging France.

Au terme d’une année 2020 atypique, le patron de DS Smith Packaging France fait le point sur les perspectives du carton ondulé. Entre essor du commerce en ligne et nouvelles technologies, des mutations profondes se dessinent.

« Une année difficile, incroyable et atypique » : pour Thibault Laumonier, le constat, partagé par tous les industriels, prend une dimension particulière quand il s’applique au carton ondulé. « Nous sommes présents sur absolument tous les segments de marché, de l’industrie à la grande consommation. Avec notre vision transversale, nous avons constaté les conséquences de la pandémie en temps réel dans nos carnets de commandes », explique le patron de DS Smith Packaging France. Le carton ondulé comme indicateur avancé de l’économie ? Jamais cet adage n’a été aussi vrai. « Notre activité ressort en léger retrait en 2020, mais rien de catastrophique », résume ce spécialiste de l’emballage en carton ondulé. Passé le choc initial du premier confinement en mars 2020, « les usines se sont adaptées très rapidement aux mutations de la demande », avec un transfert massif de l’industrie vers la grande consommation : « Malgré le contexte très compliqué, nos équipes ont fait la démonstration de leur capacité d’adaptation en faisant face aux urgences des clients. C’est une grande fierté… Certaines usines ont complètement changé leur quotidien pour venir en appui à d’autres sites. Des segments comme le bricolage et les équipements pour la cuisine ont explosé. Le confinement a naturellement entraîné un recentrage des consommateurs sur l’aménagement de leur domicile ».

Commerce en ligne

DS Smith a notamment accompagné l’essor du commerce en ligne qui a connu une progression spectaculaire de 25 à 30% des volumes. « Ce canal représente encore une part modeste de notre activité, environ 5%, mais il est très exigeant en termes de recherche et développement ». Trois sujets sont à l’ordre du jour : « Nous avons d’abord un enjeu sur notre matériau qui est recyclable et recyclé. C’est un atout majeur qu’il faut toujours mettre en avant. C’est un cycle vertueux en phase avec les attentes de la société ! Le deuxième enjeu, vital, concerne l’usage. L’emballage doit d’abord protéger le produit, c’est évident, mais il doit aussi être parfaitement ajusté en dimensions. Nous travaillons étroitement avec nos clients pour faire la chasse au vide. Nos emballages véhiculent l’image de nos clients. Attention à la déception avec un colis mal conçu ! Le troisième point est logistique : en réduisant le volume des emballages, on réduit mécaniquement le nombre de camions sur les routes ainsi que les gaz à effet de serre ». 

Outils numériques

En termes d’organisation du travail, Thibault Laumonier anticipe des mutations importantes. « Le confinement a accéléré le recours aux nouveaux outils numériques pour la gestion de projets. Nous avons constaté une amélioration très importante de la productivité avec des réunions courtes et efficaces grâce à une meilleure préparation en amont. Il faudra préserver ces acquis sans mettre en cause la nécessité de se rencontrer. Le contact humain demeure primordial. Et heureusement ! » En revanche, sur le plan industriel, les nouvelles technologies, à l’image des lunettes connectées, ont démontré leur pertinence pour DS Smith qui est aussi constructeur de machines d’encaissage. « Il est possible de lancer une ligne et de réaliser les opérations de maintenance à distance. Je pense qu’il y aura un avant et un après. Le pilotage des équipements à distance est un nouveau standard. Cette évolution requiert de nouvelles compétences en matière de conduites de réunions avec les actions de formation qui vont avec. Une nouvelle ère dans les relations avec nos clients s’ouvre. C’est passionnant », conclut Thibault Laumonier.   

Volume d’investissements

Le groupe a maintenu son volume d’investissements en 2020. La cartonnerie de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) bénéficie ainsi d’une nouvelle onduleuse modernisée quand la papeterie spécialisée dans les papiers pour ondulé (PPO) bénéficie de nouveaux équipements pour traiter au mieux les balles de papiers et cartons à recycler (PCR). À Rochechouart (Haute-Vienne), autre exemple, une nouvelle ligne de dorure à froid est tournée vers la décoration des étuis de spiritueux. En exercice décalé de mai à avril, le groupe britannique n’a pas encore livré les résultats de la période concernée par la pandémie.  

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Brune Poirson entre chez Accor

Carnet

Brune Poirson entre chez Accor

La secrétaire d’État à la Transition écologique de 2017 à juillet 2020 a porté la loi Agec. - En a-t-elle fini avec la politique ? « Aujourd’hui, mon mandat parlementaire[…]

16/04/2021 |
Un nouveau Pdg chez Siegwerk

Economie circulaire

Un nouveau Pdg chez Siegwerk

Le gouvernement démuni face aux pénuries

Profession

Le gouvernement démuni face aux pénuries

Accord sur une baisse des salaires chez Fibre Excellence

Défaillance

Accord sur une baisse des salaires chez Fibre Excellence

Plus d'articles