Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

AmSty et Agilyx approfondissent leur collaboration

Arnaud Jadoul
AmSty et Agilyx approfondissent leur collaboration

© Regenyx

Déjà partenaires dans l’unité Regenyx, le producteur de styrènes et le recycleur veulent créer une nouvelle usine de recyclage avancé aux États-Unis. -

Alors que le polystyrène pourrait être menacé en France, au moins dans les emballages alimentaires, il trouve d’autres perspectives aux États-Unis. AmSty, la coentreprise de Chevron Phillips Chemical et Trinseo, spécialisée dans la production de styrènes et de polystyrène, a conclu un nouvel accord avec Agilyx, un pionnier du recyclage chimique, ou avancé, des plastiques, pour explorer le développement d’une deuxième installation détenue conjointement. L’unité sera créée sur le site de production de styrène d’AmSty à Saint James, en Louisiane, et disposera d’une capacité de traitement de 50 à 100 tonnes par jour. Comme Regenyx, la première coentreprise fondée par les deux partenaires en 2019 au siège d’Agilyx, à Tigard (Oregon), d’une capacité de 10 tonnes par jour, elle exploitera la technologie d’Agilyx qui permet de transformer des déchets de polystyrène rigide et expansé en monomère de styrène, d’une qualité équivalente à celle du vierge. « Une étude de faisabilité pour le projet est en cours, et le calendrier de construction et de mise en service sera annoncé au fur et à mesure des progrès », indiquent les deux entreprises dans un communiqué. Les ressources seraient livrées via Cyclyx, la filiale de gestion des matières premières d'Agilyx, dont AmSty est un actionnaire.

Plus grande échelle

« Le polystyrène est un matériau idéal pour l'avenir du recyclage, déclare Randy Pogue, le Pdg d'AmSty. Non seulement les produits en polystyrène peuvent offrir des avantages en termes de durabilité en nécessitant moins de matière, mais le polystyrène est particulièrement avantageux pour le recyclage avancé, car il peut être "dézippé" pour revenir à sa forme liquide d'origine, le monomère de styrène, en utilisant 40 % moins d'énergie que les autres polymères. » « Le développement de cette technologie s'est accéléré au cours de la dernière décennie, et il est temps d'atteindre une plus grande échelle », complète Tim Stedman, le directeur général d'Agilyx.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Profession

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Comme l’ensemble des emballages, le tube subit une flambée des prix de l’aluminium et des plastiques. Selon l’Association des fabricants de tubes européens, les bilans des fabricants sont considérablement[…]

Du bon usage des emballages...

Profession

Du bon usage des emballages...

Igus sauvé par le commerce en ligne

Résultats

Igus sauvé par le commerce en ligne

Carbios lève 114 millions d’euros

Economie circulaire

Carbios lève 114 millions d’euros

Plus d'articles