Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Aerobal constate une baisse des livraisons au premier semestre 2021

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Aerobal constate une baisse des livraisons au premier semestre 2021

© Aerobal

L’Organisation internationale des fabricants de boîtiers en aluminium pour aérosol (Aerobal) fait état d’une diminution de la production. Avec 2,9 milliards d’unités livrées, le secteur est en retrait de 3,9 %. –

Début 2020, la pandémie de Covid-19 frappait l’ensemble des secteurs d’activité. Dix-huit mois plus tard, l’Organisation internationale des fabricants de boîtiers en aluminium pour aérosol (Aerobal) ne peut que constater les répercussions sur la production. Au premier semestre 2021, environ 2,9 milliards de boîtiers en aluminium pour aérosol ont été livrés. Cela représente une baisse de 3,9 % par rapport au premier semestre 2020.

L’explosion du prix de l’aluminium

Si les résultats peuvent paraître surprenants, ils s’expliquent par un début d’année 2020 performant en raison d’une demande très vive. Ce n’est qu’au deuxième trimestre que les conséquences de la pandémie ont affaibli le marché. Les déodorants et les laques pour cheveux, à l’image de l’ensemble des produits cosmétiques, ont souffert au premier semestre 2021. En revanche, l’alimentaire a lui augmenté avec certains marchés de niche affichant une hausse de près de 50 %. Néanmoins, la croissance des moyens de désinfection ne s’est pas poursuivie en 2021. Cela s’explique par les choix de conditionnements davantage constitués de bouteilles en plastique pour ces produits.

Dans ce contexte, s'ajoute l’explosion du prix des matières premières. Alors que des branches d’activité signalent déjà des pénuries d’approvisionnement, l’enjeu est d’autant plus critique sur la disponibilité des matériaux recyclés. La disponibilité reste limitée tandis que la demande est élevée. « Les membres d’Aerobal sont extrêmement préoccupés par l’explosion du prix de l’aluminium, a indiqué Leopold Werdich, le président de l’organisation. Les fabricants qui doivent s’approvisionner maintenant en métal sont dans le pétrin. D’autres facteurs de coûts importants sont les vernis, les encres d’impression, les cartonnages, l’énergie, les salaires et les prestations de services dans le domaine des transports. Une pression est donc exercée de tous les côtés simultanément. » Cette pression entame l’optimisme du secteur qui n’attend pas d’essor durable avant l’année prochaine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Imbroglio autour de Chapelle-Darblay

Imbroglio autour de Chapelle-Darblay

Bercy regrette la décision du papetier finlandais UPM qui a préféré Samfi/Paprec à Veolia/Fibre Excellence. - « Paprec remporte Chapelle-Darblay » titrait Emballages Magazine dans la[…]

15/10/2021 |
Paprec remporte Chapelle-Darblay

Investissements

Paprec remporte Chapelle-Darblay

Plastiques : la longue marche de la transition

Profession

Plastiques : la longue marche de la transition

Gallus n’est plus à vendre

Acquisitions

Gallus n’est plus à vendre

Plus d'articles