Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

76% des centres de tri en activité

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
76% des centres de tri en activité

Centre de tri Paprec à Lyon.

L’état des lieux dressé par Citeo note une tendance à la réouverture, même en mode dégradé, sur l’ensemble du territoire français. -

Des centres de tri fermés, des déchets qui ne sont plus triés et qui partent directement à l’incinérateur, des fabricants d’emballages en manque de matière première recyclée… À lire un certain nombre d’articles ou de commentaires sur les réseaux sociaux, le verre de la collecte et du recyclage des déchets ménagers serait à moitié vide. Pourtant, l’état des lieux hebdomadaire dressé par Citeo pendant la crise liée au Covid-19 se veut plus optimiste.

Augmentation régulière des réouvertures

Au 21 avril dernier, sur les 176 centres de tri recensés en métropole et outre-mer, 39 étaient à l’arrêt du fait de la crise sanitaire, soit 22% du total et 20% de la capacité de traitement, et 3 sites l’étaient pour cause de travaux. Ainsi, 134 poursuivaient leur activité, soit 76% du parc et 78% des capacités, 43 d’entre eux déclarant un régime réduit, principalement en raison d’une diminution des quantités rentrantes et/ou du débit de production induit par le respect des distances de sécurité entre opérateurs. Mais les centres fermés restent majoritaires en Île-de-France, et ils sont entre un tiers et un quart dans les Hauts-de-France, en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie. Par ailleurs, l’éco-organisme observe une augmentation constante de la capacité théorique disponible dans l’Hexagone : +7% durant la semaine 15, +6% la semaine 16, et +12% la semaine dernière (17).

Difficultés dans les papiers et cartons

Cependant, la reprise par matériau demeure hétérogène. Dans les papiers et les cartons, les craintes exprimées par les industriels se confirment : les fortes baisses de la consommation (dans l’industrie en particulier), de la collecte et de la production provoquent des problèmes d’approvisionnement. Alors que, il y a quelques mois, les mêmes évoquaient une saturation du marché. Dans le verre, les usines dédiées aux bouteilles et les sites de préparation de calcin tournent en moyenne à 80%. Dans les plastiques, excepté pour le polyéthylène téréphtalate recyclé (rPET), les recycleurs signalent des difficultés dans les débouchés, d’autant que les prix des matières vierges ont considérablement chuté. Citeo précise toutefois que ces informations, collectées par échanges téléphoniques, sont susceptibles d’évolutions régulières.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lactips lève 13 millions

Investissements

Lactips lève 13 millions

Le spécialiste des films hydrosolubles compte produire dix mille tonnes dans sa première usine. - Au terme d’un nouveau tour de table, le français Lactips a clôturé une augmentation de capital de 13[…]

La survie des recycleurs de plastique en jeu

Profession

La survie des recycleurs de plastique en jeu

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Entretien

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

LivingPackets lance la production de The Box

Economie circulaire

LivingPackets lance la production de The Box

Plus d'articles