Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Acquisitions

PSB industries en passe de sortir de la santé en cédant Plastibell

PSB industries en passe de sortir de la santé en cédant Plastibell

Le spécialiste de la plasturgie a annoncé être entré en négociations exclusives avec le groupe Clayens NP. Les discussions tournent autour de la cession du pôle santé et industrie de PSB industries, composé principalement de Plastibell. –

Le virage stratégique de PSB industries continue de se dessiner. Le spécialiste de la plasturgie est entré en négociations exclusives avec Clayens. L’annonce, faite le 11 septembre, concerne la vente de Plastibell, qui constitue en majeure partie le pôle santé et industrie du groupe. Cette opération fait suite à un rapprochement avec Pochet en début d’année, en vue d’acquérir sa division plastique et métal, Qualipac. Si les négociations avaient tourné court en raison de l’épidémie de coronavirus, l’objectif de PSB industries reste le redéploiement et le renforcement de son principal pôle d’activité : le luxe et la beauté. Une première étape avait consisté à se séparer des activités alimentaires avec la reprise de CGL Pack par Faerch Plast.

Cinq sites et 700 emplois dans la balance

Dans ce projet de cession, le groupe conserverait tout de même deux usines, l’une en France, l’autre aux États-Unis. Au total, le périmètre représente un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros en 2019 et un résultat opérationnel légèrement négatif de 0,9 million d’euros. Clayens est en passe d’acquérir cinq sites industriels en France, au Mexique et en Pologne ainsi qu’un centre de recherche et développement (R&D) en France, ce qui englobe près de 700 employés.

« Ce projet permettrait aux activités cédées d’accélérer leur développement et de bénéficier de savoir-faire complémentaires au sein d’un groupe industriel international réputé et dynamique », indique PSB industries dans un communiqué.

Le groupe Clayens compte 2 700 salariés répartis en France, en Allemagne, en Hongrie, en Pologne, en Slovaquie, au Maroc et en Tunisie à travers dix-sept implantations. L’an dernier, il a été repris par un pool d’investisseurs français mené par Siparex et a réalisé un chiffre d’affaires de 279 millions d’euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lefrancq Imprimeur investit dans l’étiquette

Investissements

Lefrancq Imprimeur investit dans l’étiquette

L’entreprise de Candé (Maine-et-Loire) s’est dotée de trois systèmes Waste Tech de Lundberg Tech pour aspirer les lisières des matériaux adhésifs, après l’impression et le[…]

01/12/2020 | SantéImpression
Sanofi-Aventis rappelle un lot de Micropakine

Sécurité sanitaire

Sanofi-Aventis rappelle un lot de Micropakine

[Covid-19] Delpharm investit pour conditionner le vaccin de Pfizer et BioNTech

Stratégie

[Covid-19] Delpharm investit pour conditionner le vaccin de Pfizer et BioNTech

Pharmapack recule une nouvelle fois son édition 2021

Rendez-vous

Pharmapack recule une nouvelle fois son édition 2021

Plus d'articles