Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Acquisitions

Nouveau départ pour SES

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Nouveau départ pour SES

SES a fabriqué 800 000 sacs pour linge contaminé en 2019.

En redressement judiciaire depuis septembre 2019, le spécialiste des sacs pour hôpitaux et emballages souples en plastique est repris par l’ivoirien Plastica. -

La chambre commerciale de la cour d’appel de Riom (Puy-de-Dôme) a tranché : aujourd'hui 30 mars, Stephany emballages services (SES) est repris par le plasturgiste ivoirien Plastica et son directeur général Abbas Baddredine, en son nom propre. Les 35 emplois du spécialiste des sacs pour hôpitaux et emballages souples en plastique, basé à Saint-Pal-de-Mons, en Haute-Loire, et qui a réalisé un chiffre d’affaires de 8,5 millions d’euros en 2019, sont maintenus. La section syndicale CGT de l’entreprise avait milité pour cette solution. Elle se félicite de « cette victoire » due à la mobilisation des salariés. Ceux-ci s’étaient effectivement mis en grève après la décision du tribunal de commerce du Puy-en-Velay (Haute-Loire), le 20 janvier ; ne suivant pas le ministère public, il s’était prononcé pour le projet de reprise de Leygatech, qui prévoyait de ne conserver que la moitié de l’effectif et de déménager l’activité sur son site de Saint-Romain-Lachalm (Haute-Loire). Le parquet avait ensuite fait appel, provoquant le retrait de l’offre de Leygatech.

Incompréhension

Le précédent dirigeant de SES, Jean-Philippe Grail, ne cache pas son amertume et son incompréhension, qualifiant la décision de « précipitée, irraisonnée, inacceptable et suicidaire ». « Au vu du contexte actuel, je m’attendais à un report de cette décision », déclare-t-il. Il rappelle que SES est le seul fabricant en France de sacs à ouverture soluble pour le linge contaminé pour le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Médical : avis de tempête sur le polypropylène

Profession

Médical : avis de tempête sur le polypropylène

La multiplication des cas de force majeure compromet la production d’emballages rigides et souples pour lutter contre la pandémie. - Avis de tempête sur le polypropylène (PP) : les plasturgistes[…]

26/02/2021 | PlastiquesIndicateurs
Avec la pandémie, Aptar compense ses pertes en 2020

Résultats

Avec la pandémie, Aptar compense ses pertes en 2020

L’agence de design Trapèze revoit l’identité globale de Radiante

Technologie

L’agence de design Trapèze revoit l’identité globale de Radiante

ProMach se renforce dans la pharmacie

Acquisitions

ProMach se renforce dans la pharmacie

Plus d'articles