Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Moins de plastique, mais autant de protection pour les bouteilles Advil

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Moins de plastique, mais autant de protection pour les bouteilles Advil

© Advil

La marque de médicaments va supprimer 20 % de plastique de ses emballages. Cette réduction est due à un meilleur effet barrière qui permet d’économiser du polyéthylène haute densité (PEhd). –

Le secteur pharmaceutique tente lui aussi de réduire son utilisation de plastique. La marque Advil – propriété du groupe GSK – a annoncé son intention de diminuer de 20 % son recours au polyéthylène haute densité (PEhd). Cette mesure concerne environ 80 millions de bouteilles, ce qui représente une économie de près de 22,6 t de matière. Cette transition doit se faire d’ici à 2022 sur la quasi-totalité des bouteilles Advil. Elle s’inscrit dans l’objectif de GSK de rendre l’ensemble de ses produits recyclables ou réutilisables d’ici à 2025, notamment en retirant les résines problématiques tout en garantissant un même niveau de qualité.

Une première dans la catégorie OTC

« En tant que leader mondial dans le domaine du soulagement de la douleur, nous sommes fiers, chez GSK, de faire la transition d'Advil vers un emballage plus respectueux de l'environnement, soutenant davantage l'engagement de GSK envers la durabilité, a déclaré Sarah McDonald, la vice-présidente de la durabilité chez GSK Consumer Healthcare. Avec la nouvelle technologie dont nous disposons, nous avons vu là une occasion d'investir dans l'avenir de nos marques et de nos objectifs de durabilité.  Le passage d'Advil à 20 % de plastique en moins est une première dans la catégorie OTC et donne le coup d'envoi à une série d'initiatives de réduction du plastique dans l'ensemble du portefeuille de produits de GSK. »

La technologie en question réside dans l’ajout d’un agent de nucléation dans la matière. GSK a travaillé avec Dow et Milliken pour la partie matériau et Alltrista Plastics pour la fabrication de l’emballage. « Nous avons une résine HDPE bimodale et l'ajout de cet agent nous permet de réduire la quantité de plastique que nous utilisons pour fabriquer les bouteilles tout en conservant les mêmes qualités de barrière protectrice, a expliqué Sarah McDonald à Healthcare Packaging. Cela signifie que nous n'avons pas besoin d'une couche barrière discrète et que cela n'a donc pas d'impact sur la recyclabilité. »

L’année dernière, GSK a dévoilé sa feuille de route environnementale qui doit conduire l’entreprise à avoir un impact net nul sur le climat et un impact net positif sur la nature d’ici à 2030. C’est également en 2020 que le spécialiste de l’industrie pharmaceutique a rejoint le réseau Ellen MacArthur.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

PAI Partners devrait racheter SGD Pharma auprès de JIC

Acquisitions

PAI Partners devrait racheter SGD Pharma auprès de JIC

Le fonds propriétaire du verrier China Jianyin Investment (JIC) a reçu une offre de PAI Partners. Le potentiel acheteur a confirmé être dans la dernière ligne droite pour acquérir SGD Pharma. – Six[…]

17/06/2021 | VerreStratégie
Sanner réalise un chiffre d’affaires record en 2020

Résultats

Sanner réalise un chiffre d’affaires record en 2020

Des briques pour lutter contre la dénutrition

Innovation

Des briques pour lutter contre la dénutrition

Neopac ajoute un sceau d’inviolabilité à son Nozzle tube

Neopac ajoute un sceau d’inviolabilité à son Nozzle tube

Plus d'articles