Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Marchesini fait sa révolution 4.0

Marchesini fait sa révolution 4.0

Le constructeur italien a présenté sa nouvelle génération de machines devant 700 clients. -

Tirer la quintessence d’une machine de conditionnement en maîtrisant à la fois le process et le contrôle : tel est le but de l’alliance que Marchesini et Sea Vision ont scellée en février 2018. Le premier, qui construit des machines de conditionnement et d’emballage pour la pharmacie et la cosmétique, a racheté 48% du capital du second, spécialisé dans la vision et basé à Pavie, au sud de Milan (Italie). À distance de quatorze mois, les premiers résultats du travail réalisé en commun sont arrivés. Ils peuvent se résumer dans une ligne pour conditionnement sous blister complètement automatisée qui répond aux préceptes de l’industrie 4.0 et qui, surtout, fait la part belle à la sécurité du produit, alors que la pharmacie est confrontée à une réglementation toujours plus contraignante en matière de traçabilité et de lutte contre la contrefaçon. Pour démontrer que « tout cela n’est que pure réalité et non pas un vœu pieux », comme le souligne Stefano Selvatici, responsable du développement de l’entreprise, Marchesini a invité quelque 700 clients en provenance du monde entier au siège de Pianoro, dans les collines près de Bologne (Italie), du 9 au 12 avril derniers, afin de procéder à une démonstration en conditions réelles de production. La ligne était composée d’un système de comptage et de sélection des comprimés, d’une thermoformeuse form-fill-seal (FFS) de blister Integra capable de produire 330 blisters à la minute, d’une étuyeuse avec insertion de notice MA 260, d’un module d’étiquetage effectuant plusieurs opérations de contrôle, d’une machine pour l’encaissage des étuis. Soit cinq machines interconnectées par des robots, qui, mises bout à bout, ne mesurent pas plus de 9 m de long.

Ready 4.0 

Stefano Selvatici, à peine ému, a annoncé : « Cette démonstration préfigure un changement majeur pour Marchesini. À partir d’aujourd’hui toutes nos machines seront "ready 4.0", prêtes à apporter davantage d’informations et donc de valeur aux utilisateurs ». Et de détailler : « Nous avons travaillé sur trois couches différentes : l’échange d’informations entre les composants de la machine, le système Scada permettant de contrôler l'état de la ligne[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Sanofi investit dans la cobotique

Investissements

Sanofi investit dans la cobotique

Le laboratoire a équipé l’usine de Tours (Indre-et-Loire) de dix UR10 pour automatiser les tâches de palettisation. - Automatiser les tâches répétitives et fatigantes effectuées[…]

27/02/2020 | Robots
La dispensation des médicaments à l'unité face à un rejet unanime de la filière

Sécurité sanitaire

La dispensation des médicaments à l'unité face à un rejet unanime de la filière

Un cocktail de solutions connectées et durables à Pharmapack

Rendez-vous

Un cocktail de solutions connectées et durables à Pharmapack

Un nouveau Pdg pour Syntegon

Carnet

Un nouveau Pdg pour Syntegon

Plus d'articles