Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Stratégie

Ima accélère dans les pièces détachées

Ima accélère dans les pièces détachées

Les pièces les plus simples peuvent être fabriquées en 2 à 3 jours.

Le constructeur italien lance Premium Delivery, un service de fabrication rapide, permettant de livrer plus vite les industriels pressés. -

 

De deux à trois jours au lieu d’une semaine pour les pièces simples, trois ou quatre semaines contre huit pour les plus compliquées nécessitant, par exemple, des traitements de surface : telle est la promesse faite par Ima à ses clients avec Premium Delivery, son nouveau service de fabrication rapide de pièces détachées. Le constructeur de machines d’emballage et de conditionnement pour la pharmacie entend, par ce biais, répondre aux demandes des clients les plus pressés, par exemple ceux qui veulent lancer plus rapidement une nouvelle référence sur le marché ou redémarrer une ligne en panne sans attendre. « Il s’agit essentiellement de pièces de format, impossibles à trouver ailleurs, car elles sont uniques, ou de pièces qui ont cassé » précise Massimo Marchesini, vice-président achats et systèmes de production du groupe.

Des milliers d'euros 

Afin de recevoir ces composants sans délai, le client paiera un surcoût moyen de 20%. Le jeu peut en valoir la chandelle. Les lignes inactives peuvent coûter des milliers d'euros par minute, affectant fortement les résultats et les objectifs des entreprises. Pour proposer ce service, Ima a mis en place une structure spécifique au sein de ses usines. Des lignes de fabrication dédiées, équipées de centres d’usinage, de fraiseuses et autres tours numériques ont été créés au sein des usines italiennes du groupe ainsi qu’un « hub » logistique, de 1000 m², situé au siège de Ozzano dell’Emilia, près de Bologne (Italie), pour gérer les expéditions. Une demi-douzaine d’opérateurs à temps complet ont été affectés à ce service. Certaines opérations spécifiques sont réalisées chez des sous-traitants et des filiales.

Chaîne d'approvisionnement

Au-delà du simple fait d’avoir affecté des ressources à la fabrication, le constructeur est intervenu sur toute la chaîne d’approvisionnement, de la commande des matières premières à la livraison. Il a aussi différencié l’ordonnancement de la production. « Nous avons réalisé un gros travail de simplification des interfaces entre les différentes étapes des processus, car c’est là que se concentrent les pertes de temps, précise Massimo Marchesini, l’objectif est de faire en sorte que le flux de production soit continu et fluide, que la pièce ne s’arrête jamais de circuler. »

Parmi les investissements réalisés, Ima a modernisé le système de stockage des matières et des en-cours, en recourant à un magasin automatique Swisslog Kuka d’une capacité de 70 000 emplacements. Après le contrôle qualité, les composants sont livrés à travers le monde par courrier express. « Une pièce terminée à 15 heures à Bologne, peut parvenir dans la matinée du jour suivant à Paris », indique Massimo Marchesini.

Présent dans 80 pays, Ima emploie 6200 personnes dans le monde, avec 45 usines et 50 filiales commerciales. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros en 2019.

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Sanner augmente ses capacités avec un deuxième site chinois

Investissements

Sanner augmente ses capacités avec un deuxième site chinois

Le fabricant d’emballages pharmaceutiques a amorcé la construction d’une nouvelle usine en Chine pour subvenir aux demandes de ses clients asiatiques. – En Asie, Sanner fait face à une hausse rapide des commandes[…]

15/09/2021 | Plastiques
Berry Healthcare propose sa solution Vistop en version recyclée

Technologie

Berry Healthcare propose sa solution Vistop en version recyclée

Schott investit dans le cadre de la stratégie russe « Pharma 2030 »

Investissements

Schott investit dans le cadre de la stratégie russe « Pharma 2030 »

Avec Voluntis, Aptar veut renforcer ses dispositifs connectés

Acquisitions

Avec Voluntis, Aptar veut renforcer ses dispositifs connectés

Plus d'articles