Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Investissements

Seqens va produire du paracétamol en France

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Seqens va produire du paracétamol en France

L'installation de Seqens bénéficiera de la proximité de la plate-forme Osiris de Rousillon (ci-dessus).

© DR

Le spécialiste des principes actifs a annoncé son intention de créer une unité française de production de paracétamol. Seqens pourra fabriquer 10 000 tonnes de produits par an pour Sanofi et Upsa dès 2023. –

En pleine crise sanitaire, la question de l’approvisionnement des médicaments s’est posée. La relocalisation des traitements essentiels est devenue un enjeu technologique, industriel et commercial. Annoncé par le président de la République en juin 2020, le projet de Seqens devient aujourd’hui réalité. Le spécialiste des principes actifs a officialisé le 29 juin la construction d’une nouvelle unité de production de paracétamol. L’usine prévoit une mise en service en 2023 et une production de 10 000 tonnes annuelles sur la plate-forme de Roussillon (Isère). Lieu où le groupe Rhodia, dernier fabricant de paracétamol en France, était installé avec sa fermeture en 2008.

De nouveaux procédés de synthèse en continu

Il aura fallu un an de recherche et développement (R&D) afin de concevoir une installation compétitive et respectueuse de l’environnement. Les équipes du Seqens’Lab, basé à Porcheville (Yvelines), ont ainsi imaginé un centre de production français en complément des deux usines performantes et pérennes en Chine. Il doit permettre d’assurer un approvisionnement fiable alors que le principe actif essentiel à la réalisation du paracétamol était en pénurie durant la crise sanitaire. Pour cette nouvelle unité, Seqens a réussi à développer des nouveaux procédés de synthèse en continu. En résulte « une installation pérenne, innovante et compétitive sur le long terme avec une empreinte environnementale réduite d’un facteur de 5 à 10 par rapport aux unités existantes », indique l’entreprise dans un communiqué.

La création du site a été rendue possible par le soutien de l’État dans le cadre du programme France relance, mais surtout par Sanofi et Upsa. Les deux laboratoires pharmaceutiques se sont engagés à travers des contrats à long terme pour acquérir le paracétamol fabriqué en France. Une étape indispensable pour sécuriser une partie du financement et assurer une viabilité du projet dans la durée.

Renforcer la résilience des capacités de production

« Je salue la concrétisation de ce projet de relocalisation de la production de principe actif de paracétamol en France, s’est réjoui Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l’Industrie. La crise sanitaire nous l’a montré, il est indispensable d’investir pour renforcer la résilience de nos capacités de production de produits de santé et assurer ainsi la souveraineté sanitaire de l’Union européenne. »

Pour sa part, Pierre Luzeau, le président de Seqens, a déclaré : « Le groupe Seqens est fier de pouvoir investir dans des technologies de rupture pour relocaliser sur la plate-forme de Roussillon la production d’une molécule emblématique comme le paracétamol tout en garantissant un haut niveau de perfomance, notamment environnementale, et une production compétitive et durable. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Schott inaugure une nouvelle usine de verre tubulaire en Chine

Investissements

Schott inaugure une nouvelle usine de verre tubulaire en Chine

Le spécialiste des solutions en verre pour l’industrie pharmaceutique a inauguré un nouveau site en Chine. L’usine de Jinyun pourra fabriquer 20 000 tonnes de verre pour réaliser des flacons ou des[…]

16/07/2021 | VerreStratégie
Berlin Packaging se renforce dans l’emballage pour le cannabis

Acquisitions

Berlin Packaging se renforce dans l’emballage pour le cannabis

Repsol va augmenter ses capacités de PE et de PP

Investissements

Repsol va augmenter ses capacités de PE et de PP

Tournaire se concentre sur l’emballage

Acquisitions

Tournaire se concentre sur l’emballage

Plus d'articles