Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Indicateurs

La pandémie gèle les investissements dans les robots

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
La pandémie gèle les investissements dans les robots

La Corée du Sud est le quatrième pays dans le monde par nombre d'installations annuelles.

Les chiffres de la Fédération internationale de la robotique (IFR) mettent en évidence une stagnation des ventes en 2020, à 384 000 unités. Mais la demande va augmenter dès cette année - 

 

Trois millions : c’est le nombre de robots industriels actifs dans le monde selon la Fédération internationale de la robotique (IFR) qui publie son rapport annuel. Les ventes de nouveaux robots semblent toutefois avoir pâti de la crise sanitaire. En 2020, seuls 384 000 équipements ont été vendus, contre 382 000 un an plus tôt. Ces données sont à comparer avec les 422 000 unités commercialisées en 2018, qui concluaient un cycle positif de plusieurs années. Cela étant, toutes les prévisions confirment une inversion de tendance dès cette année. « Les économies d'Amérique du Nord, d'Asie et d'Europe n'ont pas connu leur point bas de Covid-19 en même temps », explique Milton Guerry, président de la Fédération internationale de robotique. « Les prises de commandes et la production dans l'industrie manufacturière chinoise ont commencé à augmenter au deuxième trimestre 2020. L'économie nord-américaine a commencé à se redresser au deuxième semestre 2020, et l'Europe a emboîté le pas un peu plus tard. Les installations mondiales de robots devraient fortement rebondir et croître de 13 % à 435 000 unités en 2021, dépassant ainsi le niveau record atteint en 2018 ». Selon l’IFR, les installations en Amérique du Nord devraient augmenter de 17 % pour atteindre près de 43 000 unités alors qu’elles devraient croître de 8 % en Europe, avec 73 000 nouveaux robots installés, et de 15% en Asie (300 000 unités).

Un million de robots en Chine 

L’Asie reste le plus grand marché au monde pour les robots industriels. En 2020, 71% de tous les nouveaux robots y ont été déployés, la Chine se taillant la part du lion avec 168 400 robots expédiés, soit une croissance de 20%. Sachant que le parc de ce pays atteint déjà les 943 223 unités, la barre du million d'unités sera franchie en 2021. En revanche, le Japon accuse le coup, avec une baisse des achats de 23 % en 2020, pénalisé par la morosité de la demande en provenance des industries électronique et automobile. L’Europe semble avoir subi de plein fouet la crise. Les installations ont diminué de 8 %, à 67 700 unités, en 2020. Il s'agissait de la deuxième année de baisse, après un pic de 75 560 unités en 2018. Cinquième pays au monde en termes de robots installés après la Chine, le Japon, les États-Unis et la Corée du Sud, l’Allemagne détenait, en 2020, 33 % du parc européen, précédant l’Italie (13 %) et la France (8 %). Le nombre de robots installés outre-Rhin en 2020 se montait à environ 22 300 unités. Il s'agit du troisième taux d'installations le plus élevé jamais enregistré dans ce pays. En l’occurrence, la demande devrait croître lentement, principalement soutenue par les robots à bas prix dans l'industrie générale.

Boom après-crise

Au Royaume-Uni, les installations de robots industriels sont en hausse de 8 % à 2 205 unités. Si l’industrie automobile représente à elle seule 40% du parc, l’agroalimentaire a presque doublé ses installations, passant de 155 unités en 2019 à 304 unités en 2020 (+ 96%). Quant aux États-Unis, les plus grands utilisateurs de robots industriels des Amériques, les nouvelles installations ont ralenti de 8 % en 2020. Il s'agit de la deuxième année de baisse après huit ans de croissance. Les prévisions sont toutefois très positives. Une forte reprise est actuellement en cours qui devrait porter les installations aux niveaux d'avant-crise dès cette année.

Sur un plan plus général, l’IFR table sur une croissance exceptionnelle en 2021, avec une hausse mondiale des installations de 17% en 2021. Ce boom d'après-crise devrait ensuite s'estomper légèrement en 2022 pour céder le pas à des taux de croissance annuels moyens à un chiffre. La barre des 500 000 installations par an dans le monde devrait être franchie en 2024.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Omron investit dans la cobotique

Acquisitions

Omron investit dans la cobotique

L’automaticien japonais a acquis 10% du capital du taïwanais Techman Robot. -     Omron annonce le rachat de 10% du capital de Techman Robot. L’accord, dont le montant n’a pas été divulgué,[…]

24/11/2021 | Robots
Un nouveau siège pour Yaskawa en Europe

Investissements

Un nouveau siège pour Yaskawa en Europe

MG-Tech s’intéresse aux fonds marins

Acquisitions

MG-Tech s’intéresse aux fonds marins

Mir et CSI Palletising s’associent

Stratégie

Mir et CSI Palletising s’associent

Plus d'articles