Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Une campagne anti-Ineos sur le Tour de France

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

Une campagne anti-Ineos sur le Tour de France

Les leaders de l'équipe Ineos, Geraint Thomas et Egan Bernal, figurent parmi les favoris du Tour 2019.

© Eurosport

Zero Waste et d’autres ONG environnementales veulent dénoncer les activités du groupe pétrochimique, premier producteur de matière plastique vierge européen. -

Si le groupe pétrochimique Ineos est peu connu dans l’Hexagone, il devrait l’être davantage le 28 juillet prochain, à l’arrivée du Tour de France à Paris. En effet, il parraine l’équipe du vainqueur 2018, Geraint Thomas, présentée comme la grande favorite de la course. En outre, par sa médiatisation, l’épreuve cycliste offre une extraordinaire caisse de résonnance aux organisations et mouvements et à leurs revendications, qu’elles soient sociales, politiques ou, désormais, environnementales.

Pas le bon maillot

Zero Waste et des associations européennes membres du mouvement #breakfreefromplastic (en français « s’affranchir du plastique ») ainsi que d’autres militants vont donc en profiter pour dénoncer les activités très controversées du groupe, premier producteur de matière plastique vierge en Europe et très impliqué dans la fracturation hydraulique pour l’extraction du gaz de schiste au Royaume-Uni. « Alors que l’an dernier, la même équipe était sponsorisée par le groupe de médias Sky, engagé contre la pollution plastique avec le programme Ocean Rescue et le slogan "Pass on plastic" (passe outre le plastique) sur les maillots », relève Laura Châtel, responsable du plaidoyer à Zero Waste France. 

À Bruxelles (Belgique), ville départ de cette cent sixième édition, qui fête de surcroît le centenaire du Maillot jaune, une manifestation est prévue, avec banderoles, pancartes du type « Ineos, production plastique en roue libre », « Le Tour de France n’a pas choisi le bon maillot », et masques à l’effigie du Pdg et propriétaire d’Ineos, Sir Jim Ratcliffe, homme le plus riche du Royaume-Uni, affublé de cornes diaboliques.

Après une conférence de presse tenue le 2 juillet à Paris, à laquelle participait Andy Gheorghiu, chargé de campagne de Food & Water Europe et grand connaisseur d’Ineos (photo ci-dessous), Zero Waste France invite aussi les spectateurs à partager les visuels de sa campagne le long des routes, devant les objectifs des caméras de télévision et sur les réseaux sociaux « pour manifester leur désapprobation face à l’image donnée par le Tour ». Pas de perturbation de la course en perspective, « mais des initiatives individuelles ne peuvent être exclues », préviennent les ONG. « Le succès international du Tour de France dépend notamment de la beauté des paysages naturels, pour un sport qui se pratique en pleine nature. Il est malheureux qu’un tel événement fasse la part belle à des géants de la production de plastique vierge. L’éviction de Total du sponsoring des jeux Olympiques 2024 montre pourtant que les grands événements sportifs sont de plus en plus appelés à prendre leurs responsabilités sur ce sujet », ajoute Laura Châtel.

Guide pratique

L’ONG environnementale saisit aussi cette opportunité pour promouvoir la campagne Zero Waste Sport, qui met en scène des équipes de sportifs amateurs engagés dans le zéro déchet, « les relayeurs ». Ils communiquent sur leurs bonnes pratiques et astuces pour réduire les déchets lors d’épreuves. Un guide pratique en douze actions est également proposé aux organisateurs, professionnels comme amateurs. « Une manifestation de 5000 personnes génère à elle seule jusqu’à 2,5 t de déchets, consomme en moyenne 1000 kWh d’énergie et 500 kg de papier, rappelle l’association. Chaque événement sportif est donc à l’origine d’une forte pression sur l’environnement et nos ressources naturelles. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’Assemblée nationale se penche sur les plastiques

Profession

L’Assemblée nationale se penche sur les plastiques

Les députés Caroline Janvier et Bernard Deflesselles invitent l’Union européenne à réduire résolument l’usage des plastiques. - À la suite de la stratégie européenne sur[…]

18/07/2019 | Plastiques
Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Une campagne pour le tri en ville

Une campagne pour le tri en ville

Chupa Chups et Mentos signent avec TerraCycle

Chupa Chups et Mentos signent avec TerraCycle

Plus d'articles