Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

Valois surfe sur la croissance à deux chiffres de la voie nasale

MARION BASCHET-VERNET

Sujets relatifs :

,
Pour sa deuxième conférence internationale sur la pulvérisation nasale et pulmonaire, le français Valois (AptarGroup) est allé en Floride aux Etats-Unis. L'occasion de faire le point sur un marché très actif en termes d'innovation et de recherche et développement. Et de dévoiler son nouveau site de Congers.

Du 9 au 11 février dernier, la seconde conférence internationale sur une « Approche pratique de la pulvérisation nasale et pulmonaire » organisée par Valois (AptarGroup), spécialiste français des pompes et systèmes d'administration pour la cosmétologie et la pharmacie, était placée sous le signe de l'innovation... personnalisée. Après une première conférence lancée à Paris en janvier 2003, c'est aux Etats-Unis que s'est tenue cette deuxième édition, à Delray Beach, à quelque 80 kilomètres de Miami (Floride). L'occasion pour Valois d'inviter une vingtaine d'intervenants de grands laboratoires, autorités de régulation, cabinets de consultants, professeurs et chercheurs en université, tous spécialistes de l'administration par la voie nasale et pulmonaire pour débattre des dernières avancées en la matière. Autre originalité : en complément et en alternance des conférences, la tenue d'ateliers et de démonstrations de méthodes de caractérisation et de tests analytiques de sprays. Un programme complet qui a remporté un franc succès auprès des 175 représentants de laboratoires et de sociétés spécialisées du secteur qui sont venus assister à la conférence en provenance d'Amérique du Nord (63 %), d'Europe (32 %) ainsi que d'Australie, de Chine, d'Inde et d'Uruguay, conférant ainsi à l'événement une véritable assise internationale.

Nouveaux médicaments, améliorations de formulations, systèmes d'administration innovants, le marché de la pulvérisation fait preuve d'une forte vitalité au sein de la filière pharmaceutique. Selon Valois, il connaîtrait d'ailleurs une croissance à deux chiffres, deux fois plus importante que celle du secteur pharmaceutique dans son ensemble. De plus, le récent lancement aux Etats-Unis du premier vaccin par la voie nasale, le FluMist de MedImmune et Wyeth, et l'accord européen obtenu pour la première forme d'insuline inhalée, l'Exubera des laboratoires Aventis SA et Pfizer, sont autant de signes prometteurs d'un développement durable. « Près de sept formes d'insuline inhalée sont aujourd'hui en développement, et seulement une pour l'instant utilise la voie nasale », a noté Finton Walton, qui dirige le cabinet de consultant PharmaVentures spécialisé dans la pharmacie. D'ajouter : « Près d'une vingtaine de vaccins par la voie nasale sont aujourd'hui à l'étude, la plupart en phase de développement préclinique. »

Médicaments génériques

Pour Valois, cette seconde conférence est aussi le moyen de jeter un coup de projecteur sur son site de production de Congers, à New York, qui a reçu en novembre dernier l'aval de l'autorité de régulation américaine, la Food and Drug Administration (FDA), pour lancer sa production destinée à 50/50 aux marchés pharmaceutique et cosmétique. « Les Etats-Unis représentent aujourd'hui un tiers de nos ventes. Et nous prévoyons de doubler les capacités de notre site de Congers d'ici à cinq ans », note Pierre Carlotti, directeur marketing de Valois. Une croissance qui sera en grande partie tirée par le marché des médicaments génériques. Les fournisseurs de génériques sont, en effet, intéressés par les médicaments phares des laboratoires, conditionnés sous forme de spray par Valois. Certains vont ainsi perdre leur brevet prochainement, comme le Flonaze de GlaxoSmithKline (GSK). Or, pour accélérer l'enregistrement d'un générique par la FDA, il est préférable de reprendre le même système d'administration, valve et pompe, de son équivalent éthique.

Voie nasale

Il existe aujourd'hui une large gamme de systèmes d'administration par la voie nasale et pulmonaire. « Les systèmes à plusieurs doses aujourd'hui intègrent des pompes et filtres qui suppriment l'utilisation de conservateurs », a noté Richard Dalby N. Dalby, professeur à l'école de pharmacie de l'université du Maryland. D'ajouter : « Les systèmes contenant une à deux doses de médicament permettent également l'administration de formulations à forte valeur ajoutée et fragiles, avec une grande précision lorsqu'il s'agit de solutions liquides ou en poudre. » Une des innovations soulignées par ce chercheur américain : le système d'actuation latéral à une main mis au point par Valois pour le Dolphin, pour minimiser les variations de performance des patients. Les systèmes, à l'avenir, devraient intégrer plus d'électronique embarquée avec des dispositifs de blocage et de suivi du traitement des patients plus performants pour une meilleure observance.

Depuis l'année dernière, la FDA exige déjà que chaque spray intègre un compteur automatique de doses. « De nombreux projets sont en cours de développement pour des systèmes sans conservateurs - et donc mieux supportés par les patients - notamment dans le domaine des décongestionnants, note Pierre Carlotti. Cependant cette tendance n'a pas encore percé sur le marché américain. La FDA est, en effet, particulièrement exigeante dans ce domaine où elle juge de l'intégrité des produits ou de la non-contamination des formulations. Cela se traduit au final pour les sociétés par une batterie de tests à réaliser sur leur produit, un coût financier accru et un allongement des temps de développements. » Les fournisseurs de génériques sont, de leur côté, confrontés à la même contrainte législative lorsqu'il s'agit de lancer des produits sur les marchés indiens et chinois qui représentent d'importants débouchés aujourd'hui pour les traitements asthmatiques.

COPD

Parmi les facteurs de croissance de la pulvérisation par la voie pulmonaire, Richard Dalby met en évidence, du côté des laboratoires, un double souci : la recherche de systèmes d'administration plus performants pour lutter contre des pathologies telles que l'asthme, et le recours à l'innovation pour prolonger les brevets. D'autre part, il faut ajouter à cela des possibilités de développement importantes dans le domaine des traitements contre les maladies chroniques obstructives pulmonaires (COPD). Dans ce domaine, après le rejet par la FDA de l'Ariflo de GSK en septembre dernier, le Spiriva de Boehringer Ingelheim, un traitement contre les maladies respiratoires administré par le HandiHaler sous forme de poudre et le Respimat sous forme liquide, constitue une première réussite en la matière.

Pour les experts présents à la conférence Valois, il ne fait aucun doute que le marché du COPD va devenir aussi important que celui de l'asthme dans les prochaines années.

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, face à la perte des brevets, au développement des génériques, à la pression sur les prix, aussi bien aux Etats-Unis qu'en Europe, la conférence Valois s'est déroulée sous le signe de la recherche de solutions plus personnalisées dans le sens d'une meilleure observance des traitements. Fort de ce nouveau succès, Valois prévoit d'ores et déjà une troisième édition de sa conférence internationale en 2006. Elle devrait se tenir en Europe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

La dispensation des médicaments à l'unité face à un rejet unanime de la filière

Sécurité sanitaire

La dispensation des médicaments à l'unité face à un rejet unanime de la filière

Pour éviter le gaspillage, la France envisage de remettre aux patients la juste quantité de médicaments prescrits pour leur traitement. Une mesure qui, dans les faits, pourrait avoir de nombreuses conséquences.[…]

06/02/2020 | ConditionnementTraçabilité
Un cocktail de solutions connectées et durables à Pharmapack

Rendez-vous

Un cocktail de solutions connectées et durables à Pharmapack

Un nouveau Pdg pour Syntegon

Carnet

Un nouveau Pdg pour Syntegon

Partenariat dans la lutte contre la contrefaçon

Technologie

Partenariat dans la lutte contre la contrefaçon

Plus d'articles