Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

TP

Sujets relatifs :

,
Le marché français de l'emballage et du conditionnement représente 19,6 milliards d'euros. Il se place en deuxième position en Europe. Et en cinquième dans le monde. Les papiers et cartons arrivent en tête des matériaux en termes de chiffre d'affaires. Sur le plan des perspectives de développement, la pharmacie est le secteur le plus prometteur. Devant l'alimentaire.

En 2000, la consommation d'emballages représentait un marché de 17,5 milliards de dollars (19,6 milliards d'euros) en France ce qui place le marché français au cinquième rang dans le monde et à la deuxième place en Europe. L'industrie française de l'emballage se situe en revanche en quatrième position dans le monde après les États-Unis, le Japon et l'Allemagne. Le secteur de l'emballage représente environ 1,5 % du produit intérieur brut (PIB) et 7,6 % du chiffre d'affaires de l'industrie manufacturière. Les papiers et cartons sont le premier matériau d'emballage en France selon les données du Pira pour l'année 2000. Il représente 38 % de la demande d'emballages, soit un marché de 6,67 milliards de dollars, dont la moitié pour le carton ondulé et le quart pour le carton plat. Les matériaux plastiques représentent environ 25 % du marché de l'emballage, soit en valeur, un montant de 4,56 millions de dollars. Suivent le métal et le verre dont les marchés respectifs se situent à 2,63 et 2,1 milliards de dollars. Pira estime que la croissance du marché des matériaux d'emballages atteindra 3,96 % au cours de l'année 2003 et 2,30 % pour la période 2004-2005. Les progressions les plus élevées sont attendues du côté des emballages en plastique (+4,2%) et des papiers et cartons (+2,2%). En revanche, la demande des emballages en verre et en métal devrait être plus faible.

Pharmacie en hausse

L'industrie agroalimentaire est de loin le premier débouché de l'emballage en France. Le secteur représente un marché de 13,16 milliards de dollars. Soit près de 75 % du total. Ce montant se répartit entre l'industrie alimentaire solide (8,42 milliards de dollars) et les boissons (4,7 milliards de dollars). Le secteur pharmacie, dans lequel Pira englobe aussi la cosmétique et l'hygiène, représente un marché de 0,8 milliard de dollars alors que les débouchés de l'emballage dans l'industrie du tabac comptent pour 1 milliard de dollars environ. A l'horizon 2005, les perspectives de développement les plus favorables sont réservées à la pharmacie (+13,7%), à l'alimentaire solide (+10,13%) et aux boissons (+9,04%). Dans l'alimentaire, Pira prévoit une hausse des consommations pour les conditionnements de plats préparés et les produits frais ainsi que pour un secteur en fort développement : le snacking. En l'occurrence, cette évolution devrait favoriser l'emploi des petits formats et des matériaux souples.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

AstraZeneca inaugure une nouvelle unité de production

AstraZeneca inaugure une nouvelle unité de production

Le laboratoire pharmaceutique a investi 135 millions d’euros sur trois ans. – Une entreprise anglo-suédoise qui investit en France. Voilà de quoi illustrer « Choose France »,[…]

21/01/2019 | Investissement
SGH Healthcaring augmente ses capacités

SGH Healthcaring augmente ses capacités

Marchesini croît et rachète à tour de bras

Acquisitions

Marchesini croît et rachète à tour de bras

Pharmagest prend part au capital d’Embleema

Pharmagest prend part au capital d’Embleema

Plus d'articles