Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Pharmapack 2005 confirme le rôle majeur de l'innovation

MARION BASCHET-VERNET

Sujets relatifs :

,
Quelque 1500 congressistes et plus de 130 exposants : Pharmapack 2005, le salon spécialisé dans l'emballage pharmaceutique organisé par Oriex en partenariat avec Emballages Magazine, a fait le plein de visiteurs et d'innovations. Petit aperçu des Prix Pharmack en attendant la parution de notre supplément en anglais Pharmpack Europe en juin.

P our sa cinquième édition de Pharmapack, Oriex, organisateur du salon dédié aux spécialistes du conditionnement pharmaceutique en partenariat avec Emballages Magazine, avait mis les petits plats dans les grands pour un succès manifeste. La preuve en chiffres : le congrès a, cette année, attiré près de 1500 personnes de 34 pays différents et plus de 130 exposants à la Cité des Sciences les 26 et 27 janvier derniers. Sans équivalent en Europe, la manifestation s'affiche désormais comme « le » rendez-vous de la profession pour les laboratoires et fournisseurs d'emballages pharmaceutiques. Au programme des conférences : la mise en avant des préoccupations majeures de l'industrie avec le conditionnement des produits stériles, la sécurité et la facilité d'utilisation des systèmes d'administration ainsi que les technologies de lutte contre la contrefaçon. Par ailleurs, les laboratoires et fournisseurs d'emballages qui ont mis l'innovation au coeur de leur stratégie packaging étaient à l'honneur. En particulier au travers des prix Pharmapack « qui depuis 1997, valorisent l'innovation dans le domaine du conditionnement pharmaceutique », note Jean-Claude Chaumeil, professeur de la faculté des sciences pharmaceutiques de l'Université René Descartes à Paris, et président des prix pour cette cinquième édition.

Cette année, le prix Pharmapack a été remis au laboratoire Sanofi-Aventis pour sa micro-granule à libération prolongée, le Micropakine, un traitement contre l'épilepsie. « L'innovation galénique s'est transformée progressivement en dispositif de délivrance spécifique », commente François Blanot, directeur marketing du laboratoire, lors de la cérémonie de remise des prix.

Innovation galénique

Pour ce faire, l'équipe de Sanofi-Aventis a travaillé en partenariat avec le plasturgiste français Rovip, établi à Chavannes-sur-Suran (Ain), pendant plusieurs années pour élaborer un dispositif de distribution des microgranules fondé sur un système de pistons interchangeables. Objectif : permettre la délivrance d'une dose précise de microgranules en fonction des besoins des patients, qu'ils soient enfants, adolescents et adultes, ou encore des personnes âgées. En outre, le laboratoire a porté une grande attention à la conception des « microgranules de 400 microns, qui n'ont pas de goût et ne laissent pas de sensation de grains de sable dans la bouche des patients », précise François Blanot, qui annonce le lancement pour mars 2005, en France, du Micropakine en sachets.

Pharmapack se veut aussi une manifestation qui identifie les grandes évolutions en matière d'emballage pharmaceutique. Pour ce faire, Oriex a ainsi inauguré un nouveau prix destiné aux dispositifs médicaux soumis au marquage CE, considérés comme des conditionnements de produits de santé. La certification CE a été créée par l'Europe afin de rationaliser les relations entre fournisseurs et hôpitaux, et homogénéiser la qualité des dispositifs médicaux dits « actifs ». Ces produits regroupent aussi bien les implants, que les prothèses, orthèses, pansements ou encore seringues et aiguilles.

Emballage de prothèse

Le prix Conditionnement Dispositif Médical a été remis à Velfor Plast, implanté à Saint-Pal-en-Chalençon (Haute-Loire) et spécialisé dans la fabrication de consommables chirurgicaux, pour son emballage de prothèses Velairpack. Conditionner des prothèses fait appel à des opérations complexes combinant des cales et de la mousse thermoformée afin d'apporter des réponses spécifiques. L'originalité des blisters Velairpack consiste à combiner une coque thermoformée et un film souple qui s'adapte automatiquement à l'implant transporté. Ce blister maintient parfaitement l'implant en place, quelle que soit sa taille, sans mousse de calage. Cet emballage standard et simplifié limite fortement, voire d'élimine, les risques de frottement et d'abrasion des implants. Autres intérêts : le blister supporte la stérilisation par rayonnement gamma et à l'oxyde d'éthylène (EtO).

Enfin, le jury a décerné deux prix avec une mention spéciale Sélection du Jury. Le premier a été remis à Plastef, établi à Osny (Val-d'Oise) et spécialisé dans la conception et la réalisation de pièces plastiques et de dispositifs médicaux, pour la seringue dite Dry Needle System (DNS). L'idée de base du concepteur de la seringue sèche, Marc Brunel, fondateur de MB Innovation, était de pallier un certain nombre d'inconvénients liés à la seringue préremplie traditionnelle. A savoir : la mise en contact du principe actif avec la colle de l'aiguille, l'aiguille elle-même et l'élastomère, ainsi que la fragilisation des biseaux de l'aiguille au moment de son assemblage avec le capuchon de protection de l'aiguille. Résultat : la seringue DNS présente un bouchon en élastomère thermoplastique qui n'a pas de contact avec l'aiguille et assure l'étanchéité du produit.

Principe actif

En pratique, quand l'infirmière ôte le protège-aiguille en rompant le témoin de premier usage, le produit est libéré et peut circuler dans l'aiguille.

Le second prix a été attribué au nouveau conditionnement thermoformé et rigide du Panadol, un antalgique du laboratoire GlaxoSmithKline (GSK). « Le jury a été séduit par la praticité, le côté compact et l'élégance de ce blister-portefeuille », a précisé Jean-Claude Chaumeil lors de la remise du prix. Le GSK Panadol Compack a été réalisé par Field Boxmore (Chesapeake), sur son site de Belfast, pour le site britannique de GSK Dungarvan. « En l'espace de six mois, nous avons réussi un véritable challenge technique qui visait à apposer le support en plastique des blisters sur une carte imprimée pour atteindre le degré de rigidité voulu pour ce portefeuille », explique Thomas Lajouanie, responsable commercial grands comptes de Field Boxmore France. Il faut d'ailleurs ajouter que l'étui intérieur présente une grande surface d'impression, une caractéristique qui permet de se passer d'une notice.

Cette nouvelle sélection de prix témoigne de la dynamique d'innovations engagée sur le terrain par nombre de petites entreprises françaises. « Pour être parfaitement efficace et gagner la récompense du marché, les laboratoires et leurs fournisseurs d'emballages doivent travailler de concert et dès la phase de développement clinique des médicaments », analyse Jean-Claude Chaumeil. Ensuite, « la réussite packaging dans son ensemble incombe à un vrai travail d'équipe », selon François Blanot, et donc « à des synergies entre le développement, la production, les achats, la logistique, le marketing et la commercialisation, sous oublier les fournisseurs. » En attendant la prochaine édition de Pharmapack prévue pour les 24 et 25 janvier 2007, vous retrouverez un compte rendu complet de ce cinquième congrès dans la prochaine édition de PharmPack Europe, le supplément en anglais d'Emballages Magazine, à paraître en juin prochain.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Clariant cède sa division Healthcare Packaging à Arsenal

Acquisitions

Clariant cède sa division Healthcare Packaging à Arsenal

L’entreprise spécialisée dans la chimie a signé un accord de vente avec une filiale du fonds d’investissement américain Arsenal Capital Partners. – Le repositionnement de Clariant continue.[…]

22/07/2019 | Plastiques
SGH Healthcaring s’ouvre grand les portes du marché américain

SGH Healthcaring s’ouvre grand les portes du marché américain

CVC reprend Bosch Packaging Technology

Acquisitions

CVC reprend Bosch Packaging Technology

Lonza rachète un site de conditionnement à Novartis

Acquisitions

Lonza rachète un site de conditionnement à Novartis

Plus d'articles