Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Multivac lance la première thermoformeuse avec NEP intégré

TP

Que l'on emploie l'acronyme anglais CIP pour « clean in place » ou français NEP pour nettoyage en place, ce principe consiste à laver un équipement sans démontage. Les utilisateurs de machines disposant de cette option n'ont pas grand chose à faire, si ce n'est choisir le programme et le lancer. Le système fait le reste. Les avantages ? Deux essentiellement : la garantie de respecter parfaitement le protocole de nettoyage et d'effectuer cette tâche rapidement. Courant sur les installations de conditionnement des liquides, notamment dans le lait, la pharmacie ou la cosmétique, le NEP fait maintenant son entrée dans le conditionnement des solides. Une entrée que l'on doit au leader mondial du thermoformage : Multivac. L'allemand, qui réalise un chiffre d'affaires de près d'un demi milliard d'euros avec 2 310 salariés, lance, en effet, la R535, la première thermoformeuse intégrant un système de NEP. « Nous avons cherché à nous rapprocher le plus possible des recommandations International Food Standard (IFS). La R535 représente un nouveau standard en matière d'hygiène », explique Franck Vivier, directeur général de la filiale française. Cette thermoformeuse de huit mètres de long se distingue par son design, directement issu des principes de conception hygiénique, et son système de lavage interne. Se référant aux recommandations d'organismes faisant autorité en matière d'hygiène comme l'American Meat Institute (AMI) ou l'European Hygienic Engineering Design Group (EHEDG), Multivac a opté pour des carters ouverts et généralisé l'emploi des plans inclinés afin de ne pas créer de zones de rétentions d'eau. Les tôles latérales bombées facilitent, elles aussi, les écoulements. Mais la réelle nouveauté vient du NEP. Lorsque le nettoyage est lancé, des buses arrosent les parties intérieures, à commencer par les chaînes de transport du film jusqu'aux outillages, du module de formage à celui de découpe, en passant par le bloc de soudure. Puis une fois lavées, les parties sont rincées à l'eau claire puis séchées. Et les parties mécaniques, comme la chaîne, lubrifiées en automatique. Et hop, la machine est prête pour un nouveau « run ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Médical : avis de tempête sur le polypropylène

Profession

Médical : avis de tempête sur le polypropylène

La multiplication des cas de force majeure compromet la production d’emballages rigides et souples pour lutter contre la pandémie. - Avis de tempête sur le polypropylène (PP) : les plasturgistes[…]

26/02/2021 | PlastiquesIndicateurs
Avec la pandémie, Aptar compense ses pertes en 2020

Résultats

Avec la pandémie, Aptar compense ses pertes en 2020

L’agence de design Trapèze revoit l’identité globale de Radiante

Technologie

L’agence de design Trapèze revoit l’identité globale de Radiante

ProMach se renforce dans la pharmacie

Acquisitions

ProMach se renforce dans la pharmacie

Plus d'articles