Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Les tubes et les flacons

SOPHIE BILLON
Les tubes et flacons se rencontrent majoritairement dans la cosmétique, mais aussi dans l'alimentaire, la pharmacie ou les produits d'entretien. Quel que soit le secteur, les demandes en termes de recyclabilité, réduction des épaisseurs ou sophistication des procédés de décoration sont toujours aussi présentes.

U tilisés pour contenir des solutions alimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques, dentaires mais également de bricolage ou d'entretien, les tubes et les flacons font partie intégrante de la vie des consommateurs. Leurs procédés de fabrication, qu'ils soient en verre pour les flacons et les pots ou en plastique, ouvrent une large palette de possibilités. La maîtrise de la « chaîne du propre » est un réel atout. En règle générale, le polyéthylène téréphtalate (PET) et le polypropylène (PP) sont préférés au polyéthylène haute ou basse densité (PEBD ou PEHD), jugé trop terne pour certaines applications où la transparence est importante. Les pots et les flacons peuvent être réalisés par extrusion-soufflage, injection-soufflage, coextrusion ou thermoformage. Ces procédés leur permettent d'être rigides ou souples, tout en se présentant sous des formes très variées. Ainsi, le cruchon et son épaule étroite accompagnés de sa bague haute se destine plus particulièrement aux petites contenances. La bouillotte se présente comme un cylindre à épaule basse et bague plate. Le pot, également appelé pilulier, se caractérise par une épaule effacée, une large ouverture et une faible contenance. Quant au poudreur, comme son nom l'indique, il dispose d'une ouverture munie d'un tamis. Au niveau des systèmes d'ouverture et de fermeture, les capsules service et les bouchons à vis sont les plus appréciés.

Plus qu'un simple contenant

Du côté des tubes, on distingue trois « familles » : ceux en aluminium, qui sont plutôt réservés à des applications très spécifiques dans le médical ou l'hygiène ; les laminés, généralement constitués d'un matériau multicouches, sont identifiables à leur soudure longitudinale ; ceux en plastique, qui peuvent être injectés d'une seule pièce, s'avèrent moins coûteux à produire.

Plus qu'un simple contenant garantissant la protection d'une solution, les tubes et les flacons apportent une réponse connue et appréciée du public dès lors qu'ils reçoivent des décorations sophistiquées. Un standard devient ainsi un excellent support marketing dont la couleur, le toucher, le bouchage et les finitions peuvent être personnalisés. Certains fabricants proposent des laminés pouvant recevoir des vernis pailletés or, des marquages à chaud, des encres métallisées ou même de l'embossage. Les ingénieurs en recherche et développement (R & D) ne manquent d'ailleurs pas d'imagination pour offrir de nouvelles présentations à leurs clients, grâce aux étiquettes et aux manchons étirables ou rétractables, qui remplissent du même coup la fonction de témoin d'inviolabilité.

Le verre souffre quelque peu de la concurrence de certains plastiques alors que l'aluminium avec ses qualités de recyclabilité reste apprécié pour certaines applications. Dans cette continuité, l'aspect environnemental semble bien être le principal vecteur de croissance et d'innovation du secteur. En tête, la réduction des épaisseurs, avec l'exemple récent du flacon de shampooing Fructis de Garnier (L'Oréal), dont le poids est passé de 20 à 18,5 grammes en sept ans. La marque mondiale revendique, grâce à cet allègement, une économie de l'équivalent de plus de 300 tonnes de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Cette tendance devient même un réel argument marketing et n'hésite pas à s'afficher sur les étiquettes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lefrancq Imprimeur investit dans l’étiquette

Investissements

Lefrancq Imprimeur investit dans l’étiquette

L’entreprise de Candé (Maine-et-Loire) s’est dotée de trois systèmes Waste Tech de Lundberg Tech pour aspirer les lisières des matériaux adhésifs, après l’impression et le[…]

01/12/2020 | SantéImpression
Sanofi-Aventis rappelle un lot de Micropakine

Sécurité sanitaire

Sanofi-Aventis rappelle un lot de Micropakine

[Covid-19] Delpharm investit pour conditionner le vaccin de Pfizer et BioNTech

Stratégie

[Covid-19] Delpharm investit pour conditionner le vaccin de Pfizer et BioNTech

Pharmapack recule une nouvelle fois son édition 2021

Rendez-vous

Pharmapack recule une nouvelle fois son édition 2021

Plus d'articles