Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Lassoudry-Latinpack réorganise ses filiales pour mieux avancer

Tiziano Polito
Changements à la tête du groupe après le départ à la retraite de son président, Daniel Lassoudry. Le fabricant de machines recentre les acivités de ses filiales, dont Latinpack qui attaque le marché de la pharmacie.

Une page se tourne. Après avoir présidé pendant près de vingt années à la destinée du groupe Lassoudry-Latinpack, Daniel Lassoudry, le fils du fondateur, Philippe, prend sa retraite et cède ses parts à son beau-frère Philippe Thiébaut. Avec 80 % du capital de la holding de contrôle entre ses mains, ce dernier, est désormais l'homme fort de cette entreprise familiale qui réalise un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros avec 47 salariés.

Une entreprise qu'il connaît bien puisqu'il en est le Pdg depuis 8 ans. L'occasion de rafraîchir l'organigramme du groupe et de définir les nouvelles orientations de ses trois filiales : Lassoudry, spécialisé dans les machines de process pour la filière viande-charcuterie, Latinpack, qui importe en France et en Europe des machines de conditionnement d'origine étrangère et Euro CRI, une entreprise d'ingénierie et de convoyage détenue à 30 %.

Produits de la mer

Concernant le premier point, il ne fait aucun doute que Philippe Thiébaut a voulu s'entourer d'hommes de confiance. Eric Brulé, qui a fait ses débuts dans l'entreprise pour en gravir progressivement tous les échelons, est nommé directeur général. Il sera secondé par Jean-Paul Roussin, directeur administratif et financier, et Antonio Fonseca, qui prend en charge la direction commerciale.

Quant aux axes de développement des filiales, ils varient en fonction de leurs domaines d'activité respectifs. Lassoudry, qui commercialise des matériels de hachage, de mélange et de poussage pour l'industrie de la viande, met le cap sur un marché à fort potentiel de croissance, celui des produits de la mer. L'entreprise développera des lignes complètes pour le poisson d'élevage et renforcera son partenariat avec Latinpack dans le domaine des solutions clé en main. Ce dernier - très implanté dans l'agroalimentaire avec divers matériels d'ensachage et de contrôle - s'attaquera, lui aussi, à de nouveaux marchés comme la pharmacie en proposant des gammes de machines adaptées aux standards d'hygiène requis par ce secteur. Latinpack ambitionne également de renforcer sa présence à l'export, avec l'embauche de deux commerciaux, ainsi que ses ventes dans le domaine des machines à fabriquer les sachets en s'appuyant sur sa nouvelle carte coréenne Doosan. Enfin, en matière de services, l'entreprise lancera, en septembre prochain, Tech-Latinpack un outil permettant de consulter les plans des machines sur Internet.

Quant à Euro CRI, il apportera avec son matériel et de convoyage, d'utiles complémentarités aux gammes de machines des autres filiales, dans le but de proposer des lignes complètes aux clients.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

PAI Partners devrait racheter SGD Pharma auprès de JIC

Acquisitions

PAI Partners devrait racheter SGD Pharma auprès de JIC

Le fonds propriétaire du verrier China Jianyin Investment (JIC) a reçu une offre de PAI Partners. Le potentiel acheteur a confirmé être dans la dernière ligne droite pour acquérir SGD Pharma. – Six[…]

17/06/2021 | VerreStratégie
Sanner réalise un chiffre d’affaires record en 2020

Résultats

Sanner réalise un chiffre d’affaires record en 2020

Des briques pour lutter contre la dénutrition

Innovation

Des briques pour lutter contre la dénutrition

Neopac ajoute un sceau d’inviolabilité à son Nozzle tube

Neopac ajoute un sceau d’inviolabilité à son Nozzle tube

Plus d'articles