Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Mirabelle Belloir

Sujets relatifs :

,

L’Efpia veut apposer un Datamatrix sérialisé sur les boîtes de médicaments vendues en Europe.

La fédération européenne des associations de l’industrie pharmaceutique veut faire du Datamatrix un outil de lutte contre la contrefaçon. Elle a lancé un projet pilote en Suède. -

Inexistante il y a encore peu de temps, la contrefaçon de médicaments sur la chaîne d’approvisionnement européenne est en constante augmentation. Certes, le pourcentage de médicaments contrefaits en Europe est inférieur à 1 %, mais ceci est plus que suffisant pour que la fédération européenne des associations de l’industrie pharmaceutique (Efpia) réfléchisse à la mise en place de moyens de lutte anticontrefaçon. Elle a ainsi mis en œuvre un projet de codification et d’identification des médicaments.

Harmonisation. L'objectif est de lancer une solution de codage et d'identification normalisée pour le secteur pharmaceutique en Europe qui soit conforme aux normes internationales et européennes existantes. L’Efpia a opté pour un code Datamatrix avec une identification unitaire (sérialisation) de chaque pack de médicament. En France, la législation impose, au 1er janvier 2011, un Datamatrix contenant un numéro de lot mais pas un numéro de pack. « Certains pays européens – Belgique, Italie, Grèce et Turquie - exigent déjà un numéro de série pour chaque conditionnement en complément du code produit. L’Espagne et la Serbie travaillent actuellement sur de nouvelles législations basées sur la sérialisation. Le risque est de bientôt avoir 27 codes différents en Europe et d’ainsi accroître la complexité, les coûts de production et la différenciation de la chaîne de distribution sur le marché européen. De plus, des systèmes spécifiques à chaque pays ne peuvent protéger efficacement les frontières de l’Europe vis-à-vis de la[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

AstraZeneca inaugure une nouvelle unité de production

AstraZeneca inaugure une nouvelle unité de production

Le laboratoire pharmaceutique a investi 135 millions d’euros sur trois ans. – Une entreprise anglo-suédoise qui investit en France. Voilà de quoi illustrer « Choose France »,[…]

21/01/2019 | Investissement
SGH Healthcaring augmente ses capacités

SGH Healthcaring augmente ses capacités

Marchesini croît et rachète à tour de bras

Acquisitions

Marchesini croît et rachète à tour de bras

Pharmagest prend part au capital d’Embleema

Pharmagest prend part au capital d’Embleema

Plus d'articles