Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

SOPHIE BILLON

Sujets relatifs :

Du développement des conditionnements nomades à l'émergence de nouveaux marchés, le cabinet d'étude indépendant Marketing Research for Industry (MSI) dresse un état des lieux très positif du marché français des conditionnements pour les produits cosmétiques.

Le marché des cosmétiques est dynamique ! Les acteurs du secteur le savent et profitent, depuis quelques années, de la forte demande des consommateurs en matière de packaging pratique notamment, pour surfer sur la croissance. C'est ce que met en lumière la nouvelle étude du cabinet Marketing Research for Industry (MSI) qui analyse l'évolution du marché français du conditionnement pour la cosmétique par emballages, applications, circuits, de distribution et fabrication. Cette bonne santé s'explique par plusieurs phénomènes dont la diversification des attentes des consommateurs et le développement du nomadisme. Auxquels peuvent s'ajouter l'augmentation de la consommation des produits pour hommes et pour enfants, qui entraînent d'ailleurs une structuration de ces segments. C'est donc logiquement que les fabricants proposant des conditionnements spécialement adaptés à ces cibles ont profité pleinement de cette croissance. Au niveau des contenants, les solaires et les soins du visage - en augmentation de respectivement 24,8% et 16,5% entre 2002 et 2006 - se posent comme secteurs motivant une augmentation du marché des flacons, qui gagnent 3% sur cette période. La hausse, toujours entre 2002 et 2006, atteint 6,6% en valeur, grâce aux investissements réalisés dans la recherche de contenants plus esthétiques et au développement de procédés de décoration comme le laquage. Les tubes ont progressé de 6,5% en volume : très appréciés pour leur praticité et leur côté ludique, ils ont également profité de leur image de contenants hygiéniques pour conforter leur bonne position. C'est ainsi qu'ils ont augmenté de 75,6% - ! -en valeur, notamment pour les marques distribuées sur les circuits sélectifs, pharmacies et parapharmacies en tête. Les pots conservent leur positionnement haut de gamme. Avec 36% du marché en volume, le verre se maintient contre ce type de contenants en plastique. Matériaux biodégradables Les pots restent l'emballage de prédilection pour les produits cosmétiques à forte valeur ajoutée, comme les crème anti-âge ou les soins capillaires. Les boîtiers en métal, quant à eux, représentaient, entre 2002 et 2006, une part plus importante en valeur qu'en volume, et ce, même si le choix se porte de plus en plus sur le fer blanc, moins onéreux que l'aluminium. Si ce conditionnement se développe, il reste pourtant encore souvent réservé aux marques haut de gamme ou lors de l'organisation d'opérations spéciales. Autre particularité de ce format : le marché est instable. En effet, il a diminué de 2,9% en volume entre 2002 et 2004 pour augmenter de 8,2% en volume entre 2004 et 2006. Cette forte variation est essentiellement due à des phénomènes de modes qui ont marqué le segment des déodorants - fort développement des roll-on et des sticks - durant cette période. Réduction des emballages L'étude met également en lumière une nouvelle problématique liée notamment à la mise en place du règlement Reach (Registration, Evaluation, Autorisation of Chemicals) ainsi que la tendance, initier notamment par les consommateurs, à la réduction des emballages. Quantités de matière et formats diminuent lentement. On assiste également à l'augmentation de l'utilisation des matériaux biodégradables et recyclables.Les perspectives à l'horizon 2011 sont également bonnes. En effet, l'étude laisse entrevoir en France, que le marché des conditionnements cosmétiques augmentera plus en valeur qu'en volume. Les hausses de matières premières ne seront pas sans incidence. Les marchés jeunes - tubes pour les produits de rasage et crèmes solaires notamment - devraient encore progresser. L'attrait pour les conditionnements en plastique devrait également s'accentuer. Enfin, la part des références cosmétiques orientés vers la « santé », telles que les formulations hydratantes pour les produits beauté, devrait se conforter et se poser comme un axe de développement non négligeable.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Le façonnier spécialisé dans la sous-traitance pharmaceutique investit aux États-Unis et en Chine. – Les cadeaux de Noël ont déjà été distribués chez Catalent. Le[…]

August Faller présentera sa Zoom-box à Pharmapack

August Faller présentera sa Zoom-box à Pharmapack

Neopac produira deux références aux États-Unis

Neopac produira deux références aux États-Unis

Sanner veut se renforcer en Inde

Sanner veut se renforcer en Inde

Plus d'articles