Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Cyclamed se voit retirer son agrément

La rédactiond'Emballages Magazine
La société créée par l'industrie pharmaceutique ne peut plus collecter les déchets d'emballages des médicaments usagés.
Les pouvoirs publics ont retiré en septembre à la société Cyclamed leur agrément au titre de la collecte des déchets d'emballages des médicaments usagés, a annoncé l'association écologiste des Amis de la terre. L'information a été confirmée par le ministère de l'Ecologie, selon lequel Cyclamed reste autorisé pour l'instant à collecter les médicaments non utilisés, hors emballages. Créée en 1993 par l'industrie pharmaceutique, la société Cyclamed a été chargée à la fois du recyclage des emballages des médicaments usagés et de l'élimination de ces derniers. Ce double système part de l'obligation faite au consommateur de rapporter au pharmacien les médicaments non utilisés ou leurs emballages, s'ils ont été consommés. Il ne fonctionne pas parce que les emballages sont « jetés à la poubelle » et les médicaments non utilisés rarement rapportés dans les pharmacies, observe l'entourage de la ministre de l'Ecologie, Nelly Olin. Le ministère souhaite donc que l'industrie pharmaceutique soit rattachée, pour ses emballages, à la collecte sélective des emballages ménagers, organisée par les sociétés Eco-Emballages et Adelphe. Il estime par ailleurs qu'une nouvelle filière « mieux sécurisée » devrait être montée pour l'incinération des médicaments non utilisés. Une enquête de l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) avait révélé fin 2004 que des pharmacies réintégraient des médicaments usagés dans leur circuit de vente. Selon le ministère, la valorisation humanitaire des vieux médicaments a donné lieu également à des abus, avec l'envoi de médicaments périmés dans le tiers monde.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Médical : avis de tempête sur le polypropylène

Profession

Médical : avis de tempête sur le polypropylène

La multiplication des cas de force majeure compromet la production d’emballages rigides et souples pour lutter contre la pandémie. - Avis de tempête sur le polypropylène (PP) : les plasturgistes[…]

26/02/2021 | PlastiquesIndicateurs
Avec la pandémie, Aptar compense ses pertes en 2020

Résultats

Avec la pandémie, Aptar compense ses pertes en 2020

L’agence de design Trapèze revoit l’identité globale de Radiante

Technologie

L’agence de design Trapèze revoit l’identité globale de Radiante

ProMach se renforce dans la pharmacie

Acquisitions

ProMach se renforce dans la pharmacie

Plus d'articles