Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Sujets relatifs :

Spécialisé dans l'étui en carton plat, le français Autajon, implanté à Montélimar (Drôme), s'est rapproché de l'allemand Landerer. Cette opération s'est déroulée au cours du premier semestre par une prise de participation majoritaire dont le montant exact demeure confidentiel. Une quatrième unité de production allemande s'ajoute donc aux trois que possédait déjà le groupe familial : Autajon SP à Montélimar qui fabrique des étuis pliants pour la santé et la pharmacie, Autajon CS qui fabrique des étuis et des coffrets montés pour la parfumerie, la cosmétique et le luxe à Montélimar, et Haubtman qui produit des boîtes pliantes pour la grande consommation à Andrézieux-Bouthéon (Loire). Positionné sur les mêmes marchés qu'Autajon, Landerer apporte une complémentarité géographique intéressante. « Outre leur unité allemande qui rayonne sur l'Europe du Nord, Landerer possède également un bureau commercial à New York. Nos grands clients ayant un rayonnement de plus en plus important, cela nous permet de nous adapter en calquant leur mode de fonctionnement », précise Gilles Poncato, directeur commercial du groupe Autajon.

Croissance externe Ce rapprochement va également permettre d'apporter de nouveaux services. Notamment en termes d'innovation : « Nous investissons chaque année entre 10 et 12 % de notre chiffre d'affaires et renouvelons très régulièrement notre outil de production car c'est un élément de notre compétitivité ». Formant un ensemble européen de premier rang, ces deux grands de l'étui en carton restent ouverts à la croissance externe. Les territoires a priori intéressants seraient plutôt les Etats-Unis ou l'Europe du Sud... Pour l'heure, avec quatre sites, le groupe produit quelque 1,8 milliard de pièces par an et emploie plus de 1 000 salariés dont 750 chez Autajon - premier employeur privé de Montélimar - et 300 chez Landerer. Les deux entreprises ont réalisé en 2000 au total 770 millions de francs (117,39 millions d'euros) de chiffre d'affaires dont 530 (80,8 millions d'euros) pour Autajon. Enfin, en septembre 2000, Autajon a fondé, avec l'allemand Theis et le suisse Regia Wassermann, le réseau Euro P3 tourné vers l'étui pharmaceutique. Après l'entrée de Zannini en février dernier, Euro P3 réalise 71,5 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

August Faller présentera sa Zoom-box à Pharmapack

August Faller présentera sa Zoom-box à Pharmapack

Le fabricant d’emballages secondaires dévoilera sa dernière réalisation lors du salon pharmaceutique. – Pour l’édition 2019 de Pharmapack, August Faller a choisi de miser sur l’augmentation de[…]

Neopac produira deux références aux États-Unis

Neopac produira deux références aux États-Unis

Sanner veut se renforcer en Inde

Sanner veut se renforcer en Inde

Servier s’engage dans la blockchain avec Embleema

Servier s’engage dans la blockchain avec Embleema

Plus d'articles