Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

La Commission lave plus propre

Henri Saporta

Sujets relatifs :

La Commission lave plus propre

Unilever et Procter and Gamble ont constitué un cartel illégal dans les lessives sous couvert de performances écologiques. -

La Commission européenne a infligé une amende totale de 315,2 millions d'euros aux groupes anglo-néerlandais Unilever et américain Procter & Gamble (P&G) pour avoir constitué un cartel illégal sur le marché de la lessive. Les deux entreprises s'étaient entendues avec l'allemand Henkel pour "stabiliser leurs positions sur le marché et coordonner leurs prix", détaille la Commission, gardienne de la concurrence en Europe, dans son communiqué. Le cartel s'est constitué à l'occasion d'une initiative professionnelle visant à améliorer les performances écologiques des produits : Henkel, Procter et Unilever se sont entendus pour se partager le marché des lessives en poudre et fixer les prix. Ils se sont notamment mis d'accord pour ne pas baisser les tarifs quand "la taille des paquets" diminuait, a souligné le commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia. Henkel a été exempté d'amende car c'est lui qui a révélé l'existence du cartel à Bruxelles. Unilever devra en revanche payer 104 millions d'euros et P&G 211,2 millions d'euros. Les deux groupes ont accepté un accord amiable avec la Commission pour obtenir une réduction de leur amende. Les trois groupes sont les principaux producteurs de lessives en Europe, avec notamment les marques Le Chat et Mir pour Henkel, Omo et Skip pour Unilever, Ariel et Bonux pour P&G. Le cartel couvrait la Belgique, la France, l'Allemagne, la Grèce, l'Italie, le Portugal, l'Espagne et les Pays-Bas. Il a duré environ trois ans, de janvier 2002 à mars 2005.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


offres d’emploi
Toutes les offres d’emploi
Chef de projets F/H

Montigny le Bretonneux

AFFRETEUR H/F

SABLE SUR SARTHE

Nous vous recommandons

Lucart investit 80 millions d’euros en France

Economie circulaire

Lucart investit 80 millions d’euros en France

Le groupe italien équipe son site vosgien d’une troisième machine à papier. - 80 millions d’euros ! À Laval-sur-Vologne (Vosges), Lucart annonce un plan d’investissement massif dans son usine[…]

Un rachat dans le papier pour Pregis

Acquisitions

Un rachat dans le papier pour Pregis

Solide ! consolide sa formule

Profession

Solide ! consolide sa formule

Un nouveau nom pour la division emballage de Quadient

Acquisitions

Un nouveau nom pour la division emballage de Quadient

Plus d'articles