Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Investissements

Une année sans encombre, malgré le Covid pour Schubert

Une année sans encombre, malgré le Covid pour Schubert

Le siège de Schubert à Crailsheim (Allemagne).

Le constructeur allemand passe haut la main l’épreuve 2020 avec une hausse de chiffre d’affaires de 2,5%, des prévisions optimistes et un … cobot dans ses valises. - 

La dématérialisation est l’un des grands axes de développement de Gerhard Schubert. Le constructeur allemand a été parmi les premiers à intégrer les technologies numériques sur ses machines d’emballage. Il en recueille aujourd’hui les fruits car, en cette période compliquée, celles-ci lui ont permis de réaliser des dizaines de mises en route - Factory acceptance test (FAT) selon le terme consacré en anglais - à distance, au moyen d’ordinateurs et de connexions à haute vitesse. Le tout dernier acte de cette stratégie est représenté par le fait de permettre à ses clients produire eux-mêmes, où qu’ils se trouvent dans le monde, leurs outillages et pièces de format, grâce à des imprimantes 3D installées chez eux. Cette anticipation technologique est sans aucun doute à l’origine de la bonne prestation du groupe allemand en 2020. Son chiffre d’affaires, à 281 millions d’euros est en croissance de 2,5%. Les services, pour partie d’entre eux effectués à distance justement, ont grandement contribué aux performances du groupe : malgré les confinements et les restrictions sur les déplacements des techniciens, les recettes ont bondi de 54 à 59 millions d’euros entre 2019 et 2020 sur ce segment, soit une hausse de plus de 9%.

Progression record

Le début de l’année s’annonce positivement : le carnet de commandes affiche une progression record de 25% par rapport à l’année précédente. « L’exercice 2021 sera sans doute excellent - se félicite Marcel Kiessling, directeur général en charge de la distribution et du service après-vente qui présentait ces résultats dans le cadre d’une conférence de presse - notre objectif est de voyager sur un rythme de croissance de 10% par an ». Et d’ajouter : « Nos capacités de production sont actuellement très bien utilisées. Nous avons déjà 100 % du chiffre d’affaires annuel prévu dans nos carnets de commandes et ne planifions les nouvelles commandes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Un nouveau directeur pour Schubert en France

Carnet

Un nouveau directeur pour Schubert en France

Après 40 ans à la direction régionale de l'entreprise, Luc Jamet a passé le témoin à Charles-Antoine Freiher nommé à la tête de la filiale du constructeur allemand de machines[…]

MG-Tech s’intéresse aux fonds marins

Acquisitions

MG-Tech s’intéresse aux fonds marins

Un nouveau nom pour la division emballage de Quadient

Acquisitions

Un nouveau nom pour la division emballage de Quadient

Dernière ligne droite pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Profession

Dernière ligne droite pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Plus d'articles