Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Un sachet papier "mécanisable" chez Schur Star Systems

Tiziano Polito
Un sachet papier

Le spécialiste du sachet préformé répond à une attente de sa clientèle. - 

Les sachets préformés à remplir sur une machine automatique ne sont pas une nouveauté. Plusieurs technologies existent sur le marché qui permettent de se servir de ces conditionnements, reliés entre eux en chapelet, de les ouvrir pour ensuite les remplir et les sceller. Schur opère sur ce segment à la fois en tant que constructeur de machines, via sa filiale Schur Technologies, qu’en tant que fabricant de sachets avec Schur Star Systems. Le groupe danois s’est allié à un fournisseur tiers, un papetier, pour bousculer les codes d’un marché jusque-là dominé par le plastique. Une façon pour lui de répondre aux attentes d’une clientèle toujours plus sensible aux questions environnementales. « Depuis quelques années, de nombreux clients nous demandaient une solution 100% papier compatible avec notre concept de conditionnement », explique Nicolas Chéné, responsable des ventes pour la France chez Schur Star Systems. Et d’ajouter : « Nous avons mis plusieurs années avant de développer ce concept ».

Fibres longues

Constitué de fibres vierges particulièrement longues afin d’assurer une bonne résistance mécanique et à la perforation, son conditionnement n’est ni blanchi ni couché. Mais le vrai secret réside dans le dispositif de scellage. Le fournisseur n’en dira pas plus sur son procédé breveté, se limitant à indiquer que le « vecteur » permettant au papier de coller est appliqué uniquement là où c’est nécessaire et non pas sur l’ensemble de la surface du substrat, comme c’est le cas pour les produits enduits ou complexés. « En ce faisant nous restons sur une quantité négligeable de scellant. Nous avons calculé que son poids n’excède pas 0,5% du poids de l’emballage », précise Nicolas Chéné. Le papier reste donc perméable à l’humidité et à la lumière ce qui réduit de fait les applications aux produits secs non sensibles ou à ceux qui sont déjà conditionnés.

Légumineuses

« Nous pensons que ce produit peut intéresser les conditionneurs de légumineuses comme les pois chiche, les lentilles ou encore les fabricants de produits de bricolage », explique Nicolas Chéné. L’opacité du papier est un autre écueil, eu égard à la transparence des plastiques mais Schur Star Systems estime que dans les applications BtoB, ce type de problématique n’a pas lieu d’être. Le sachet est mis en œuvre sur une ligne de remplissage 2060C où, en fonction des exigences, le sachet pourra être marqué au jet d’encre ou au laser et étiqueté avant d’être rempli et scellé. Toujours selon la nature du produit à conditionner, l’utilisateur pourra utiliser, à l’amont, une compteuse, une peseuse associative ou linéaire, un doseur. Les cadences varient de 15 à 60 sachets/minute, en fonction du format du sachet et des typologies de produit à conditionner.

Fondé il y a 175 ans et basé à Horsens (Danemark), Schur réalise un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros avec un effectif de 850 personnes. Outre le souple, le groupe est également présent dans l’emballage carton et les étiquettes.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Covid-19 : HPP Centre rallonge la DLC grâce aux hautes pressions

Technologie

Covid-19 : HPP Centre rallonge la DLC grâce aux hautes pressions

Le prestataire installé dans le Loir-et-Cher a travaillé pour plusieurs marques de produits carnés pendant la période du confinement. - La pasteurisation douce, qui consiste à appliquer une pression de[…]

Global Industrie reprogrammé en septembre

Profession

Global Industrie reprogrammé en septembre

Jeu de chaises musicales chez Cavanna

Carnet

Jeu de chaises musicales chez Cavanna

Ima fabrique et emballe des pailles en papier

Réglementation

Ima fabrique et emballe des pailles en papier

Plus d'articles