Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Syntegon et Koehler visent des sachets 100% papier

Tiziano Polito
Syntegon et Koehler visent des sachets 100% papier

Le constructeur de machines et le papetier collaborent dans la mise au point de solutions d’ensachage form-fill-seal (FFS) permettant d’abandonner le plastique. -

Ce devait être l’une des grandes tendances du salon Interpack, le mondial de l’emballage, prévu au printemps dernier à Düsseldorf (Allemagne) et finalement déplacé à l’an prochain pour cause de Covid-19. Nous avons nommé l’émergence du papier face au plastique dans le conditionnement des produits alimentaires. À preuve, les nombreux partenariats menés par des constructeurs de machines et les fournisseurs de papier visant à rendre ce substrat « mécanisable » à savoir malléable, mais aussi pliable et soudable comme c’est déjà le cas pour les plastiques, afin qu’il puisse être façonné sur les machines de conditionnement. Des partenariats réalisés, essentiellement, pour répondre à la demande du marché et à la pression réglementaire qui un peu partout dans le monde tend à réduire l’emploi des emballages en plastique à usage unique. Syntegon et Koehler Paper Group annoncent leur collaboration dans ce domaine et plus spécialement dans les technologies de conditionnement verticales, à savoir les ensacheuses FFS qui constituent le fer de lance de l’offre de Syntegon qui, pour mémoire, est le nouveau nom de Bosch Packaging Technology depuis sa sortie du groupe allemand.

Sachets type Doypack

Les deux entreprises ont réussi à mettre au point des sachets de type Doypack. « Cette solution d'emballage durable est un excellent exemple des avantages de la coopération : vous ne pouvez pas atteindre la durabilité par vous-même», a indiqué Pierre Hamelink, responsable grands comptes et développement durable pour les technologies d’emballage vertical chez Syntegon. L’objectif des deux entreprises est d’aboutir à des matériaux qui puissent être utilisés sur les mêmes machines FFS que celles employées pour le façonnage de plastique. Il ne restera plus à l’industriel qu’adapter les paramètres de process que sont les pressions, les temps de soudure et les températures. Cette collaboration interdisciplinaire est soutenue par des travaux de recherche à l'Université technique de Darmstadt (Allemagne). Fin 2018, Koehler Paper Group a lancé un partenariat de recherche nommé Green Coating Collaboration pour développer des surfaces fonctionnelles à partir de matières premières renouvelables. Le résultat est un papier pourvu d'une couche de polymère à base d'eau. Soudables, barrière à l'eau et au gaz, les papiers entrent ainsi dans une nouvelle dimension .... « La meilleure chose à ce sujet », déclare Alexander Rauer, chef de produit chez Koehler Paper Group « est que notre papier est entièrement recyclable. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lancement de Boost French Fab

Profession

Lancement de Boost French Fab

La plate-forme collaborative soutenue par le gouvernement vise à diriger les investissements liés au plan de relance vers des équipementiers de l'Industrie du futur français. - 100 milliards d'euros : tel est[…]

Optima se renforce dans le non-tissé et le papier

Acquisitions

Optima se renforce dans le non-tissé et le papier

Bertrand Baudry promu chez Ishida

Carnet

Bertrand Baudry promu chez Ishida

Un nouveau Pdg chez Windmöller & Hölscher

Carnet

Un nouveau Pdg chez Windmöller & Hölscher

Plus d'articles