Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Sig concilie vitesse et souplesse

Tiziano Polito
Sig concilie vitesse et souplesse

Le fournisseur de solutions pour le conditionnement en brique carton propose une version améliorée de sa remplisseuse CFA 724 permettant de remplir jusqu’à 24 000 emballages par heure tout en passant facilement d’un format à un autre. -

Produire vite ou changer de format rapidement ? Dans l’industrie des boissons, généralement, il faut choisir, car les machines les plus rapides sont en général les moins souples. Sig essaie de concilier l’un et l’autre de ces impératifs en proposant une « version améliorée » de la CFA 724, sa machine pour le remplissage à grande vitesse de briques aseptiques de petite taille. Pour mémoire, sur ce type d’équipements – et par opposition aux procédés form-fill-seal (FFS) – la brique en carton est livrée à plat, sous forme de manchon, avec le côté long déjà scellé. Une fois chargé sur la machine, le conditionnement est déplié, son fond collé, avant d’être décontaminé et séché. Le remplissage a lieu à la suite, avec le produit qui a lui-même subi un processus de stérilisation. L’emballage est ensuite définitivement scellé dans la partie supérieure au moyen d’ultrasons, avant d’intégrer – si besoin – un bouchon ou une fermeture.

Dix minutes pour changer de format

Conçue pour remplir jusqu'à 24 000 briques par heure, la nouvelle CFA 724 est capable de passer d’un format de brique à un autre de même section en à peine dix minutes, ce qui peut être considéré comme un exploit sur ce type de machine assez complexe. Deux formats sont possibles dans les gammes CombiblocSmall et CombifitSmall. « De fait, explique l’entreprise, aucune pièce physique n'a besoin d'être changée pour passer d'un format à l'autre. Seul le pliage inférieur de la machine doit être ajusté aux hauteurs d'emballage respectives. » En combinant à la fois vitesse élevée et flexibilité sur une seule ligne, Sig espère offrir une solution aux conditionneurs de boissons qui veulent élargir leur gamme de produits sans pour autant renoncer aux gains de productivité. Le laitier coréen Maeil Dairy est le premier industriel à avoir investi dans la CFA 724. La technologie lui a notamment permis de répondre à des contraintes d'espace, alors qu’il souhaitait une machine puissante et polyvalente. 

Fondé en 1853, et basé à Neuhausen, en Suisse, Sig fait partie des leaders mondiaux dans le domaine du conditionnement aseptique sous brique carton avec des solutions qui s’adressent au marché des boissons, des produits laitiers, des soupes et des condiments. L’entreprise, qui emploie 5 500 personnes pour un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros, a produit 38 milliards de briques carton en 2020.                                                                

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un nouveau directeur pour Schubert en France

Carnet

Un nouveau directeur pour Schubert en France

Après 40 ans à la direction régionale de l'entreprise, Luc Jamet a passé le témoin à Charles-Antoine Freiher nommé à la tête de la filiale du constructeur allemand de machines[…]

Une nouvelle acquisition pour Marchesini

Acquisitions

Une nouvelle acquisition pour Marchesini

Découvrez notre nouvelle gamme d’operculeuses haute cadence

Publi-Rédactionnel

Découvrez notre nouvelle gamme d’operculeuses haute cadence

Ima Dairy & Food rachète CDE Packaging

Acquisitions

Ima Dairy & Food rachète CDE Packaging

Plus d'articles