Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Indicateurs

Les machines italiennes reculent de 5%

Tiziano Polito
Les machines italiennes reculent de 5%

© This content is subject to copyright.

La pandémie a touché à la fois la demande intérieure et l’export, ramenant le chiffre d’affaires des constructeurs transalpins à 7,6 milliards d'euros. -

 

Les premiers chiffres mesurant les conséquences de la pandémie sur l’industrie de l’emballage commencent à tomber… Les constructeurs de machines italiens s’attendent à réaliser un chiffre d’affaires de 7,6 milliards d'euros en 2020, soit 5% de moins que l’an dernier selon les prévisions du département de recherche MECS-Ucima. Les transalpins achèvent ainsi un cycle de croissance qui avait duré cinq ans avec un point haut à 8 milliards d’euros en 2019. L’Unione costruttori italiani macchine automatiche (Ucima), la fédération professionnelle qui gère leurs intérêts, impute cette baisse à la combinaison de la pandémie de Covid-19 et du ralentissement économique mondial. Bien que plusieurs secteurs clients aient affiché de solides performances, notamment l’alimentaire et les boissons, mais aussi la pharmacie et les soins pour la personne et le domicile, ceux-ci n’ont pas été en mesure de colmater les pertes affichées ailleurs.

Un secteur robuste

Ce déclin concerne autant la demande intérieure que l’export. Plus précisément, les ventes domestiques des fabricants italiens de machines d’emballage reculent de 6,8% sur un an, à 1,6 milliard d’euros, tandis que les exportations, qui ont toujours été la principale source de revenus des italiens, régressent de 4,5%, à 6 milliards d’euros. « Nous nous attendions à ce ralentissement, mais notre secteur reste robuste et nous envisageons l’avenir avec confiance », a commenté le président d’Ucima, Matteo Gentili. « Nous étions bien préparés pour l'urgence du Covid-19 et avons démontré notre force face à l'adversité. Nos technologies Industrie 4.0 permettant le contrôle, les tests et la mise en service des installations à distance nous ont permis de rester en contact étroit avec nos clients du monde entier. » L’Ucima demeure « prudemment optimiste » quant à un retour à la croissance en 2021. L’organisme mise sur les mesures de relances du gouvernement de Giuseppe Conte pour l’après-Covid et notamment le lancement du plan national Industrie 4.0 impliquant un investissement d'environ 24 milliards d'euros dans les nouvelles technologies et des allégements fiscaux pour les entreprises.

En France, Emballages Magazine a calculé une baisse de 11% dans le domaine des machines d’emballages (-9% pour l’ensemble du secteur emballage) au cours des neuf premiers mois de l’année 2020. Le compte-rendu détaillé de cette analyse et des effets de la pandémie sur l’industrie de l’emballage sont publiés dans le dernier numéro de l’année avec le classement des 500 premières entreprises. 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Covid-19 : HPP Centre rallonge la DLC grâce aux hautes pressions

Technologie

Covid-19 : HPP Centre rallonge la DLC grâce aux hautes pressions

Le prestataire installé dans le Loir-et-Cher a travaillé pour plusieurs marques de produits carnés pendant la période du confinement. - La pasteurisation douce, qui consiste à appliquer une pression de[…]

Global Industrie reprogrammé en septembre

Profession

Global Industrie reprogrammé en septembre

Jeu de chaises musicales chez Cavanna

Carnet

Jeu de chaises musicales chez Cavanna

Ima fabrique et emballe des pailles en papier

Réglementation

Ima fabrique et emballe des pailles en papier

Plus d'articles