Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Indicateurs

Les constructeurs italiens font mieux que prévu en 2018

Les constructeurs italiens font mieux que prévu en 2018

Les machines d'embouteillage constituent l'un des fleurons de l'offre italienne.

© This content is subject to copyright.

Le chiffre d’affaires de la filière machines d’emballage et de conditionnement s’établit à 7,85 milliards d’euros, soit 9,4% de plus qu’en 2017 et neuf fois mieux que la progression du PIB transalpin. -

Avec près du quart des exportations mondiales, l’Italie figure parmi les pays leaders dans les machines d’emballage et de conditionnement, presque au même rang que l’Allemagne. L’année 2018 a encore souri aux constructeurs transalpins. Le chiffre d’affaires de la profession a en effet atteint 7,85 milliards d’euros, ce qui représente une progression de 9,4% sur l’année précédente, soit 2,5 points de plus que ce qui avait été escompté. Surtout, cet excellent résultat est à considérer à l’aune du PIB italien qui progresse neuf fois moins vite. Les 631 entreprises affiliées à l’Unione Costruttori Italiani Macchine Automatiche (Ucima) se sont surpassées par rapport au reste de l’économie italienne. Dans le détail, la croissance continue d’être forte autant sur le marché national que sur le marché international. Les ventes intérieures ont progressé de 10,7%, à 1,6 milliard d’euros, quand les exportations ont atteint 6,2 milliards d’euros, c'est-à-dire une augmentation de 9%.

Atonie des marchés asiatiques 

L'Union européenne demeure le marché le plus important, avec 38,1% du chiffre d'affaires total, soit 2,05 milliards d'euros, sachant que les principaux clients des Italiens sur le Vieux Continent sont, dans l’ordre, la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni. L'Asie occupe la deuxième place avec près de 1,024 milliard d'euros de machines exportées. Fait intéressant : ce chiffre régresse, prouvant l’atonie des marchés asiatiques qui avaient pourtant soutenu la croissance dans ce secteur depuis une quinzaine d’années. La Chine, le Japon et l’Inde, respectivement huitième, onzième et seizième au classement général, figurent parmi les principaux pays destinataires asiatiques. A contrario, les ventes ont augmenté de 25% en Amérique du Nord, qui prend la troisième place du classement par macrorégion, avec 741,3 millions d’euros de chiffre d’affaires. À eux seuls les États-Unis affichent une croissance de 31% à 676,4 millions d'euros ; le pays de l’Oncle Sam absorbe plus de 90% des exportations totales dans la région. Viennent ensuite l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud (552,7 millions d'euros, 10,3%), l’Europe non membre de l'UE (518,6 millions d'euros, soit 9,6%), la Fédération de Russie et enfin, l’Afrique et l'Océanie (492,1 millions d’euros, 9,1%).

L'alimentaire et les boissons dominent  

En regard des marchés destinataires par application, l’alimentaire et les boissons restent prédominants avec 55,3% du chiffre d'affaires total. Le premier de ces marchés représentait 29,2% des ventes en 2018 (2,293 milliards d’euros) quand les machines pour l’embouteillage occupent le deuxième rang avec 26,1% des ventes. Puis vient le segment « Autres », comprenant les machines d’emballage pour tabac, tissus, etc., avec 1,584 milliard d’euros (20,1% du total), suivi du secteur des machines pharmaceutiques avec 1,36 milliard d’euros (17,3%). Le classement se referme sur les équipements pour la chimie et la cosmétique, qui représentent respectivement 291 millions et 284 millions d'euros de chiffre d’affaires et l'un des pourcentages d'exportation les plus faibles, à savoir 75%.

Des prévisions optimistes

Les prévisions pour 2019 restent optimistes. « Compte tenu du ralentissement de l’achat d’ordres au premier trimestre de l’année, nous sommes très prudents quant aux prévisions pour l’année en cours. Les marchés sont instables et la situation géopolitique est en constante évolution dans de nombreux pays », a déclaré le président d'Ucima, Enrico Aureli. Et de poursuivre : « Mais avec la reprise de l'acquisition de commandes au deuxième trimestre, nous nous attendons à maintenir ou à améliorer légèrement les excellents niveaux d'activité que nous avons réalisés l'année dernière. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Col de cygne dédouble son ensacheuse

Col de cygne dédouble son ensacheuse

Le constructeur nordiste dévoilera la CC-60 Twin, une machine à double piste, au prochain salon Europack Euromanut CFIA. - Et de deux ! Après le lancement d’une première machine en 2018, Col de cygne persiste et[…]

1 Blow vérifie les bouteilles en rPET

Rendez-vous

1 Blow vérifie les bouteilles en rPET

La production de machines d’emballage a baissé en France

Indicateurs

La production de machines d’emballage a baissé en France

Ishida vend à Fresh Servant une ligne complète

Investissements

Ishida vend à Fresh Servant une ligne complète

Plus d'articles