Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Les constructeurs italiens exigent le report d'Interpack

Les constructeurs italiens exigent le report d'Interpack

© Interpack

L’Unione costruttori italiani macchine automatiche (Ucima) juge "inconcevable" la décision de Messe Düsseldorf de maintenir le salon du 25 février au 3 mars, malgré la résurgence de la pandémie. -

Le torchon brûle entre les constructeurs italiens de machines d’emballage regroupés au sein de l’Unione costruttori italiani macchine automatiche (Ucima) et les organisateurs du salon Interpack. Ce dernier devait se tenir initialement à Düsseldorf (Allemagne), du 7 au 13 mai 2020, puis a été déplacé à la période allant du 25 février au 3 mars 2021 pour cause de Covid-19. Ces dates venant d’être confirmées par l'organisateur Messe Düsseldorf malgré la résurgence de la pandémie, Ucima a fait savoir son mécontentement par voie de communiqué de presse. « Les appels lancés ces derniers mois par l'association professionnelle italienne Ucima, par d'autres associations italiennes et internationales et par les entreprises elles-mêmes demandant aux organisateurs de déplacer l'exposition à une autre date sont restés vains », indique l’association professionnelle. Matteo Gentili, son président, d’enfoncer le clou : « Compte tenu de la hausse des infections à coronavirus et des mesures qui en découlent adoptées par les gouvernements à travers l'Europe et d'autres continents, nous considérons qu'il est inconcevable d'organiser une manifestation comme Interpack dans quelques mois seulement »

Retour sur investissement

Selon Ucima, un salon international comme Interpack nécessite des investissements très importants, également dans les activités de R&D et de marketing. « Nous pensons qu'il est impossible d'assurer un retour sur investissement adéquat si la présence d'un nombre suffisant de visiteurs de qualité ne peut être garantie », explique, pour sa part, Luciano Sottile, membre du conseil d’administration d’Ucima en charge des activités promotionnelles. Tout en espérant que les organisateurs revoient leur position, le syndicat professionnel n’a pas indiqué si ses adhérents feront ou pas le déplacement en Allemagne dans trois mois. Pour mémoire, les Italiens représentent l'une des délégations étrangères les plus importantes en termes d'exposants, soit environ 30% du total, sur ce salon qui était censé attirer 170 000 visiteurs.

D'autres défections

L’américain Mettler-Toledo, l’un des leaders mondiaux des solutions de contrôle des préemballés, a également fait savoir cette semaine, à titre individuel, qu’il annulait sa participation pour « préserver la santé des clients, des employés et de toute personne impliquée dans l’environnement du salon ». Les mêmes mots, à quelques différences près, ont été utilisés il y a plusieurs semaines par les ténors de l’impression HP,  Konica Minolta ou encore Bobst pour motiver leur renoncement à la Drupa, le salon des technologies de l’impression qui doit se tenir du 20 au 28 avril, toujours à Düsseldorf. Pour les mêmes raisons, ces entreprises ne participeront pas à Interpack.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Covid-19 : HPP Centre rallonge la DLC grâce aux hautes pressions

Technologie

Covid-19 : HPP Centre rallonge la DLC grâce aux hautes pressions

Le prestataire installé dans le Loir-et-Cher a travaillé pour plusieurs marques de produits carnés pendant la période du confinement. - La pasteurisation douce, qui consiste à appliquer une pression de[…]

Global Industrie reprogrammé en septembre

Profession

Global Industrie reprogrammé en septembre

Jeu de chaises musicales chez Cavanna

Carnet

Jeu de chaises musicales chez Cavanna

Ima fabrique et emballe des pailles en papier

Réglementation

Ima fabrique et emballe des pailles en papier

Plus d'articles