Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Investissements

La Petite Bretonne ensache avec Schubert

Tiziano Polito
La Petite Bretonne ensache avec Schubert

Le québécois a investi dans une Flowmodul pour augmenter la productivité de sa ligne viennoiseries. -

1,2 million de micro-croissants par jour : tel est le volume de la production qu’il est possible d’atteindre sur le site de Blainville, au Québec (Canada), chez La Petite Bretonne, l’un des leaders locaux de la pâtisserie industrielle. En quête de productivité, mais aussi de souplesse et fiabilité, l’entreprise a investi dans une machine d’ensachage horizontal Flowmodul de Schubert. Celle-ci prend place en réalité dans un ensemble plus complet, comprenant un encaisseuse Flowpacker le but recherché par l’entreprise étant, au final, de disposer d’une ligne intégrée modulaire et compacte qui soit capable de gérer toutes les étapes de contrôle et de conditionnement dès la sortie du four. Tout commence par le contrôle de qualité, réalisé grâce au scanner 3D positionné sur le convoyeur d’amenée des produits. Celui-ci vérifie la position, la forme, le volume, l’orientation et le degré de brunissement de chaque viennoiserie puis transmet les informations aux machines suivantes.

Soudure par ultrasons

Les produits non-conformes sont éjectés du process. Les viennoiseries sont ensuite saisies par quatre robots pick-and-place et placées dans le chaîne à taquets du Flowmodul qui effectue l’ensachage. Comme cela est le cas sur toutes les machines flowpack, l’opération consiste à envelopper le produit avec un film plastique, formé en gaine grâce à une soudure longitudinale puis transformé en sachet en réalisant la soudure transversale. Sur la machine de Schubert la soudure longitudinale est réalisée au moyen d’ultrasons, en continu. La soudure transversale est par contre thermique, le cycle de fonctionnement de l’outil étant automatiquement adapté au flux d’arrivée des produits.

En fonction des références à traiter, s’il s’agit, respectivement, de danoises, de chocolatines ou de mini-chocolatines, la machine atteint une cadence de 183, 220 ou 280 produits par minute, soit, dans ce dernier cas, presque 5 produits par seconde ! Il s’agit de cadences élevées dans l’alimentaire surtout que d’après le constructeur, le rendement de la machine est de l’ordre de 99%. Autre avantage, et non des moindres, La Petite Bretonne était obligé d’utiliser auparavant plusieurs machines flowpack en fonction des formats et des produits alors que maintenant une seule Flowmodul lui sert à tout faire. 

Schubert développe des machines d’emballage pour les secteurs de l’alimentaire, des boissons, de la pharmacie, de la cosmétique. La société, qui emploie 1400 personnes, est notamment connue pour ses solutions de regroupement et d’encaissage par le haut (TLM) et produit également des machines de remplissage, des thermoformeuses et des ensacheuses. Ferrero, Nestlé, Unilever font partie de ses clients.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

O-I et Krones poussent le verre

Technologie

O-I et Krones poussent le verre

Le verrier et l’équipementier ont signé un accord de partenariat afin de développer des solutions clés en main sur ce marché en croissance. - Accompagner la croissance de l’emballage en verre avec[…]

ProMach fait l'acquisition de Statco-DSI

Acquisitions

ProMach fait l'acquisition de Statco-DSI

La souffleuse de bouteilles PET a 40 ans !

Anniversaire

La souffleuse de bouteilles PET a 40 ans !

Ima Dairy & Food rachète son concurrent Intecma

Acquisitions

Ima Dairy & Food rachète son concurrent Intecma

Plus d'articles