Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

[Covid-19] Les machines d’emballage résistent

Tiziano Polito
[Covid-19] Les machines d’emballage résistent

Alain Rosaz, président de la Ficime.

© DR

Au premier semestre, les adhérents de la Ficime ont vu leur activité décliner de 11,8% dans les activités liées à la consommation et de 19,3% dans celles liées à l’industrie. La filière emballage et process limite la casse à -5,4%. -

Les premières projections concernant les effets de la crise économique liée au Covid-19 commencent à affluer. La Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique (Ficime), qui regroupe les entreprises d’origine étrangère des secteurs de la mécanique et de l’électronique, prévoit, pour l’année 2020, une baisse de l’activité de 14% pour l’ensemble des treize syndicats qu’elle représente, dont le Syndicat des entreprises de commerce international de matériels d’emballage, process, marquage et contrôle (Secimep). Si les chiffres du premier semestre 2020 font logiquement état d’une baisse de l’activité due au confinement, « l’absence d’un réel rebond dans les secteurs liés à la consommation et plus encore dans ceux liés à l’investissement » laisse prévoir, d’après la fédération, un second semestre encore plus noir, et une année 2021 inquiétante.

De grosses différences entre le "B to B to C" et le "B to B" 

Pour ce qui concerne les six premiers mois de l’année, sont à relever de grosses différences entre les filières dites de « B to B to C » qui sont, comme l’outillage portatif ou l’informatique, dépendantes de la consommation des ménages et les activités dites « B to B », liées à l’investissement dans l’industrie. Ainsi, pour les premières, les entreprises de la Ficime, ont vu leur chiffre d’affaires baisser de 11,8% avec des variations sensibles entre l’informatique, l’électronique et les imprimantes en recul de 7% chacun, et les matériels pour espaces verts et les outillages électroportatifs qui enregistrent un baisse spectaculaire de 22%. L’activité a été encore plus réduite dans le domaine du B to B avec un déclin de 19,3% en moyenne sur les six premiers mois de l’année. Certains ont limité la casse comme le reconditionnement informatique et électronique (-2,9%), les machines d’emballage et de process (-5,4%) ou encore la vente en gros de matériel informatique (-7,4%). D’autres ont par contre été moins chanceux à l’image du BTP et de la manutention, en chute de 28,4%, de l’électronique professionnelle (-27,9%), des moteurs industriels (- 25,7%) ou encore de l’impression professionnelle (-19,3%). 

Crise inédite 

La Ficime table sur une baisse de l’activité de 13,8% pour l’année complète dans le B to B avec des pointes allant jusqu’à 21,5% pour les matériels de BTP et la manutention, de -19,5% dans l’électronique professionnelle et de -17,1% dans l’impression professionnelle. Aucun secteur n’échapperait à un recul, même léger comme pour le domaine porteur du reconditionnement (-1%).  « Nos entreprises ont du faire face à une crise inédite, sanitaire d’abord, économique et sociale désormais qui risque de se prolonger, souligne Alain Rosaz, le président de la Ficime. « Car après la baisse du premier semestre, le rebond se fait attendre. Avec une consommation qui tarde à vraiment repartir et dans le domaine de l’investissement, des chantiers qui repartent peu voire pas. »

Les 417 entreprises adhérentes aux syndicats affiliés à la Ficime représentent en France quelque 100 000 emplois directs et 420 000 emplois directs, indirects et induits pour un chiffre d’affaires de 40 milliards d’euros.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le Super Combi de Sidel devient compact

Technologie

Le Super Combi de Sidel devient compact

Le constructeur propose une nouvelle version de sa souffleuse-remplisseuse-étiqueteuse de bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET). -   Faire plus avec moins : le leitmotiv n’a pas changé[…]

Optima dans le tabac à rouler

Acquisitions

Optima dans le tabac à rouler

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

Profession

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

Sacmi acquiert un spécialiste du big data

Acquisitions

Sacmi acquiert un spécialiste du big data

Plus d'articles