Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Résultats

Pochet en ordre de marche

Mirabelle Belloir

Sujets relatifs :

, ,
Pochet en ordre de marche

Le parfum Minajesty de Nicky Minaj est le fruit des synergies entre les différentes sociétés de Pochet.

Le groupe familial français veut se développer à l’international. -

 

Jeudi 12 décembre 2013, le directoire du groupe Pochet et les directions des différentes activités (Pochet du Courval, Qualipac, Solev) ont présenté leurs bilans 2013 et leurs ambitions pour 2014. Pour les différents pôles, un même objectif : se développer hors de France. « Les actionnaires familiaux restent très attachés au développement du groupe, notamment à l’international. Ils continuent d’investir fortement afin d’assurer sa pérennité et son indépendance », expose Irène Gosset, présidente du directoire. Sur le montant de ces investissements, la direction de Pochet reste très discrète. « Environ 40 millions d’euros seront investis en 2014 pour l’ensemble des activités. Nous ne donnons pas de chiffres par activité », déclare Irène Gosset. « 40 millions d’euros, cela représente environ 10% du chiffre d’affaires », complète Jean-François Bouygues, président de Solev France et directeur financier du groupe. Selon une estimation réalisée au 5 décembre 2013, cette année, Pochet va réaliser un chiffre d’affaires consolidé de 460 millions d’euros, en légère augmentation par rapport à 2012 (450 millions d’euros). Le verrier Pochet du Courval demeure stable par rapport à l’année dernière à 200 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les recettes de Qualipac s’élèvent à 250 millions et celles de Solev à 30 millions. Soit un total de 480 millions. « Mais 20 millions d’euros sont réalisés en interne entre nos sociétés. Par exemple, Solev peut acheter du verre à Pochet du Courval. C’est pourquoi nous déclarons 460 millions d’euros de chiffre d’affaires », explique Jean-François Bougues.

 

Compétitivité

Côté Pochet du Courval, l’année a été difficile. « Le fait marquant de 2013 a été le plan de retour à la compétitivité, constate Christian Durand, nouveau directeur général industriel du verrier. Aujourd’hui, on commence à voir le bout du tunnel. » Ce programme s’accompagnait d’un plan de départs volontaires devant aboutir à la suppression de 150 postes. « Nous sommes proches de la cible, le plan s’est bien passé », précise Christian Durand. « Beaucoup de personnes en fin de carrière sont parties en pré-retraite. Nombreux étaient ceux qui avaient fait toute leur carrière dans l’entreprise avec 40 ans d’ancienneté », souligne Irène Gosset. « Le plan s’est accompagné d’investissements dans l’outil industriel. Une nouvelle ligne de production pour flacons de parfum a été installée », ajoute Antoine Planque, nouveau directeur général commercial et industriel de Pochet du Courval. Pour 2014, les investissements vont se poursuivre avec la réfection complète et la[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Riverpack obtient le niveau Ecovadis Platinum 2021

Stratégie

Riverpack obtient le niveau Ecovadis Platinum 2021

Le fabricant de sacs et coffrets rejoint le top 1 % mondial des entreprises évaluées par Ecovadis. Riverpack se distingue ainsi des 75 000 sociétés notées par le spécialiste des démarches en[…]

15/01/2021 | LuxeParfums
PSB industries veut faire de Texen un étendard de la transition écologique

Carnet

PSB industries veut faire de Texen un étendard de la transition écologique

VG Angoulême neutre en carbone

Economie circulaire

VG Angoulême neutre en carbone

Alliora coffrets trouve un repreneur et devient Alliora

Acquisitions

Alliora coffrets trouve un repreneur et devient Alliora

Plus d'articles