Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

MR cartonnage numérique change de braquet

MR cartonnage numérique change de braquet

Pour la première fois en France, une HP Indigo 30 000 et une Tresu iCoat 30 000 sont associées dans une ligne complète.

Le spécialiste de l'impression d’étuis pour l'industrie de la cosmétique et de la parfumerie a ouvert sa deuxième usine à Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise). -

Donner une dimension industrielle à l’impression numérique : telle est la raison qui a conduit le fabricant d’étuis pliants MR cartonnage numérique à investir dans un tout nouveau site, baptisé pour le moment MR2, implanté à 1,5 km du premier, toujours à Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise). « Il était devenu indispensable d’avoir plus de place pour mieux organiser les flux dans l’usine, mais aussi de séparer l'activité maquette de la production de petites et moyennes séries », explique Jonathan Mihy, le fondateur de l’entreprise (en photo) qui fait partie du groupe Diam – spécialiste du merchandising – depuis fin 2017. Et de souligner : « Parce nous changeons d'échelle, il est également nécessaire d’instaurer de nouvelles pratiques dans le planning, l’organisation et le contrôle de qualité, d’où la volonté de créer une vraie usine dédiée ». D’une surface de 2800 m², MR2 héberge la première ligne complète – en France – intégrant l’impression numérique grand format et le vernissage, avec une HP Indigo 30 000 et une Tresu iCoat 30 000 installées l'une derrière l'autre. La première de ces machines a été déménagée du site MR1, quand la deuxième – munie d’un groupe flexo pour la dépose d’un vernis acrylique et d’un autre pour le vernis UV – est le fruit d’un investissement de 400 000 euros. Deux machines Kama pour la découpe, l’embossage et la finition ainsi qu’une Bobst et une Jagenberg pour le pliage-collage des étuis s'ajoutent au dispositif. La société a dépensé un total de 2 millions d’euros pour les achats de machines, le déménagement et les travaux.

Multiréférence

L’ambition de l’entreprise est de faire de cette nouvelle usine une « bête de course » dans l’impression numérique d’étuis pour des séries qui pourront atteindre les 30 000 unités, voire les 50 000 unités en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Édition spéciale by Luxe Pack reviendra sur le développement durable en 2020

Agenda

Édition spéciale by Luxe Pack reviendra sur le développement durable en 2020

Après un premier rendez-vous réussi, la version parisienne du salon de l’emballage de luxe a annoncé son intention de conserver sa thématique l’année prochaine. – Verre, plastique, papier,[…]

Symrise et IBM façonnent un parfum à l’aide de l’intelligence artificielle

Symrise et IBM façonnent un parfum à l’aide de l’intelligence artificielle

Coster et Catidom s’allient pour booster l’anodisation des métaux

Coster et Catidom s’allient pour booster l’anodisation des métaux

Procos recrute pour installer sa production en Europe

Carnet

Procos recrute pour installer sa production en Europe

Plus d'articles