Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

LVMH choisit Eastman pour se passer du plastique vierge

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
LVMH choisit Eastman pour se passer du plastique vierge

© Dior

Le groupe de luxe a pour objectif de supprimer le plastique vierge d’ici à 2026. Un premier produit Dior a exprimé cette nouvelle approche à l’aide de la résine recyclée chimiquement d’Eastman. –

Le début de la fin des plastiques conventionnels se dessine chez LVMH. Le groupe de luxe a clamé en avril son intention de supprimer les résines vierges issues directement de l’industrie du pétrole. Il s’est fixé cinq ans pour procéder à ce changement en s’orientant vers des matières biosourcées ou alternatives. Le premier produit à illustrer ce nouvel idéal – le gloss Dior Addict Lip Maximizer – sera commercialisé dès cet été. Il est issu d’un partenariat avec le fabricant de matières premières Eastman qui propose d’intégrer 30 % de contenu recyclé par procédé chimique.

Un rôle crucial dans les objectifs de durabilité

« Notre collaboration avec Eastman marque une étape critique vers l’élimination progressive des plastiques à base de combustibles fossiles de nos emballages, indique Hélène Valade, la directrice du développement environnemental de LVMH. Avec notre programme récemment publié Life 360, nous avons pris la décision que nos emballages contiendront zéro plastique provenant de ressources fossiles vierges dans les années à venir. »

Proposés depuis fin 2020, les copolyesters Eastman Cristal Renew forment un portefeuille de résines durables. Ces matières bénéficient de la technologie de recyclage moléculaire du chimiste américain. Cela rend possible la fabrication de résines à partir de déchets plastique mixtes plutôt que de matières premières d’origine fossile. Eastman sera un appui pour LVMH et devrait participer à d’autres conceptions de produits. « Les technologies innovantes de recyclage moléculaire d’Eastman jouent un rôle crucial pour aider LVMH à atteindre ses objectifs de durabilité », assure Hélène Valade.

Réduire les émissions à effet de serre

Le chimiste permet dès à présent d’allier les ambitions en termes de matières recyclées et les impératifs d’esthétisme attendus par le marché. En plus de donner une nouvelle vie aux déchets plastique, le processus de recyclage chimique réduit les émissions de gaz à effet de serre par rapport à la production traditionnelle. « Nous sommes au tout début de notre parcours pour atteindre nos objectifs, reprend Hélène Valade. Avec notre première échéance en 2023, nous avons besoin de solutions disponibles dès maintenant et à l’échelle mondiale, afin que nos clients bénéficient immédiatement de ces avantages. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Silgan dévoile une nouvelle pompe spray, Sinfonia Elegance

Innovation

Silgan dévoile une nouvelle pompe spray, Sinfonia Elegance

Le fabricant américain spécialiste des pulvérisateurs a remis au goût du jour l’un de ses modèles. Avec Sinfonia Elegance, Silgan peut intégrer des matériaux recyclés dans sa solution[…]

15/06/2021 | LuxeBouchages
Pochet casse les codes avec le flacon Lalique White in Black

Innovation

Pochet casse les codes avec le flacon Lalique White in Black

Le cartonnier Eska repris par RDM

Acquisitions

Le cartonnier Eska repris par RDM

Édition spéciale by Luxe Pack détaille son programme

Rendez-vous

Édition spéciale by Luxe Pack détaille son programme

Plus d'articles