Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

LGR Emballages établit ses positions dans le cartonnage de luxe

GS

Sujets relatifs :

C'est le 3 juin 2004 que LGR Emballages a choisi comme date pour inaugurer le nouveau site de LGR Nortier à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise). Un investissement de 5 millions d'euros qui clôt plusieurs années d'histoire de ce projet. En septembre 2001 exactement, LGR Emballages réalise alors l'acquisition de Nortier, Cospack et Lhomme Emballages. Trois sites spécialisés dans la fabrication d'étuis de luxe alors que l'entreprise était tournée jusqu'à présent dans l'étui pharmaceutique et la microcannelure. « Nous avions la conviction que le savoir-faire du groupe présentait un grand niveau de cohérence avec le marché du luxe. Dans une approche multipôles, il fallait devenir significatif sur ce marché », explique aujourd'hui Philippe Ravoire, directeur général de LGR Emballages. C'est d'ailleurs cette année-là que le groupe signe un contrat de partenariat industriel et commercial avec l'allemand Carl Edelmann qui possède alors en France 35 % du capital de Spic. Les deux entreprises créent alors Premium Packaging, avec des ambitions européennes. Mais face au leader européen de l'étui de luxe, LGR Emballages fait alors figure de nain et le rapprochement tourne court. D'autant que les deux groupes disposent chacun d'un site à Cergy-Pontoise. Décidant de faire cavalier seul, LGR Emballages acquiert les terrains du nouveau site Nortier à quelques distances de l'ancien, transfère l'activité de Cospack chez Nortier et lance en décembre 2002 la construction du nouveau site qui commencera à devenir opérationnel en février 2004. « L'ancien site de Nortier n'était plus aux standards industriels d'aujourd'hui et par sa nature, difficile à faire évoluer », explique Philippe Ravoire. Le site flambant neuf de 9 000 mètres carrés dont 5 300 sont consacrés à la fabrication et 3 000 au stockage, est inspiré du secteur pharmaceu-tique : flux de production en U, contrôle d'accès, zones de production séparées pour les fournisseurs de formes de découpe, d'encres, de CTP ou encore d'outillage de dorure et évacuation des déchets par un convoyeur souterrain. Dirigé par Robert Girard, le pôle étuis pliants de luxe réalise aujourd'hui 20,5 millions d'euros sur 110 millions de chiffre d'affaires au total pour 860 salariés répartis sur trois sites.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

LVMH choisit Eastman pour se passer du plastique vierge

Economie circulaire

LVMH choisit Eastman pour se passer du plastique vierge

Le groupe de luxe a pour objectif de supprimer le plastique vierge d’ici à 2026. Un premier produit Dior a exprimé cette nouvelle approche à l’aide de la résine recyclée chimiquement[…]

02/06/2021 | LuxePlastiques
Édition spéciale by Luxe Pack détaille son programme

Rendez-vous

Édition spéciale by Luxe Pack détaille son programme

Pollard Boxes offre une expérience d’ouverture au whisky Creag Isle

Technologie

Pollard Boxes offre une expérience d’ouverture au whisky Creag Isle

Une nouvelle référence Sulapac pour les formules aqueuses

Technologie

Une nouvelle référence Sulapac pour les formules aqueuses

Plus d'articles