Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Résultats

Les ventes de PSB industries fortement impactées par l’épidémie de Covid-19

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Les ventes de PSB industries fortement impactées par l’épidémie de Covid-19

La division luxe et beauté est la plus touchée avec une chute de son chiffre d'affaires de 32 %.

© Carven

Le spécialiste de la plasturgie a publié ses résultats financiers du premier semestre de l’année. Comme attendu, la crise sanitaire a engendré une diminution des ventes chez PSB industries qui affiche une chute de 29 % de son chiffre d’affaires. –

« Une crise de la demande sans précédent. » Voilà comment PSB industries qualifie les répercussions de l’épidémie de Covid-19 sur ses résultats. Le spécialiste de la plasturgie et de l’injection a publié le 9 juillet son chiffre d’affaires sur le premier semestre 2020. Avec 100 millions d’euros contre 142,2 l’an dernier, l’entreprise affiche une baisse significative de son activité de 29 % à taux de change et périmètre constants. C’est bien évidemment sur le second trimestre que les chutes ont été le plus spectaculaires : – 40 % en avril, – 70 % en mai et – 30 % en juin.

Une suspension d'activité totale ou partielle sur tous les sites

Les activités de PSB industries dans le luxe et la beauté ont été touchées de plein fouet. Avec près d’un tiers de ventes en moins (– 32 %) sur le premier trimestre, les ventes ne s’élèvent qu’à 66,2 millions d’euros. Pourtant, les premiers mois de l’année ont été soutenus, indique l’entreprise. Mais l’émergence de l’épidémie de coronavirus a entraîné la suspension totale ou partielle de la production sur l’ensemble des sites industriels. Cette mise à l’arrêt a d’ailleurs poussé le groupe à suspendre les négociations avec Pochet en vue de l’acquisition de Qualipac.

Le second pôle d’activité du plasturgiste n’a pas été épargné. Bien qu’il évolue dans le domaine de la santé et de l’industrie, PSB industries a réalisé un chiffre d’affaires de 33,8 millions d’euros, en recul de 22,8 %. Si quelques clients sur les marchés de l’électrique et de la santé ont été en croissance au cours du premier semestre, cela n’a pas permis de compenser l’effondrement du marché automobile, déjà affaibli en 2019. Pour autant, la politique de conquête commerciale mise en œuvre depuis 2018 avec Plastibell permet au pôle de disposer de nombreux projets en cours de développement pour des mises sur le marché à partir de 2021.

Une feuille de route confirmée

Le groupe précise qu’il a enclenché de nombreuses initiatives en France et à l’étranger afin d’abaisser son point mort et de préserver sa marge de manœuvre financière. Si la baisse d’activité affecte significativement ses résultats, les dispositions prises par PSB industries devraient permettre de présenter une situation de trésorerie « qui attestera de la solidité de la structure financière du groupe », détaille un communiqué. La feuille de route de l’entreprise est ainsi confirmée ainsi que sa capacité d’investissement, tant en croissance externe qu’interne.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Imprim’Luxe pousse le Made in France

Profession

Imprim’Luxe pousse le Made in France

L’association veut capitaliser sur l'émoi provoqué par la crise sanitaire pour faire en sorte que les donneurs d’ordre choisissent des imprimeurs français. - Assurément l’épidémie[…]

Le fabricant de coffrets Alliora en redressement judiciaire

Social

Le fabricant de coffrets Alliora en redressement judiciaire

L’Oréal France s’associe à TerraCycle pour recycler ses emballages cosmétiques

Economie circulaire

L’Oréal France s’associe à TerraCycle pour recycler ses emballages cosmétiques

Seram met des paillettes dans vos packs

Technologie

Seram met des paillettes dans vos packs

Plus d'articles