Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Bormioli Luigi dévoile une technique écologique de satinage des flacons en verre

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Bormioli Luigi dévoile une technique écologique de satinage des flacons en verre

Le laquage céramique de Bormioli Luigi reproduit l'effet du dépolissage chimique sur les flacons en verre.

© Bormioli Luigi

Le verrier italien a mis au point une méthode de laquage céramique. Sans avoir recours à des substances toxiques ou polluantes, Bormioli Luigi assure reproduire l’effet optique et tactile d’une finition satinée. –

Le développement durable et l’écoconception ne passent pas uniquement par les solutions packaging, mais aussi par les méthodes de fabrication. Bormioli Luigi en donne l’exemple en dévoilant un nouveau procédé de décoration. Le verrier italien a mis au point une solution, présentée comme innovante et écologique, pour réaliser un satinage sur les flacons en verre qu’il fabrique pour la parfumerie-cosmétique.

Une surface à la finition satinée

Cette technique réside dans l’application d’un laquage céramique. Elle permet de « reproduire l’effet optique et tactile d’un "verre dépoli" sans avoir recours à des substances toxiques et polluantes », précise l’entreprise dans un communiqué. Le flacon est recouvert d’une laque à base d’eau qui vitrifie à environ 600 °C pour créer une finition satinée sur la surface de l’emballage.

Selon l’entreprise, l’absence de substances nocives dans ce procédé apporte une série d’avantages : un impact plus faible sur l’environnement, l’absence d’émissions de composés organiques volatils ou de déchets toxiques. Cela se traduit par une plus grande sécurité dans l’environnement de travail. Dans le cadre du dépolissage traditionnel, il faut « respecter scrupuleusement des normes afin de protéger les opérateurs et de sécuriser le transport des produits et l’élimination des résidus toxiques », indique Bormioli Luigi.

Une technique adoptée dans l’alimentaire

Grâce à ce nouveau procédé, les emballages deviennent recyclables à 100 %. De plus, les déchets d’usinage sont minimes, puisque le produit pulvérisé n’adhère pas au flacon, ce qui permet de récupérer et de réutiliser l’excédent de matière. Enfin, Bormioli Luigi assure qu’aucun problème de transfert de matière n’a été observé avec les flacons traités par laquage aqueux. À tel point que cette méthode a été adoptée dans le secteur alimentaire pour la finition des verres et des bouteilles.

Sur le plan esthétique, le laquage céramique offre une plus grande polyvalence que le dépolissage à l’acide. De nombreux pigments peuvent être utilisés et l’intensité des couleurs peut être calibrée. Cette solution est compatible avec certains usinages supplémentaires, notamment les décorations pouvant être cuites jusqu’à 600 °C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Imprim’Luxe pousse le Made in France

Profession

Imprim’Luxe pousse le Made in France

L’association veut capitaliser sur l'émoi provoqué par la crise sanitaire pour faire en sorte que les donneurs d’ordre choisissent des imprimeurs français. - Assurément l’épidémie[…]

Le fabricant de coffrets Alliora en redressement judiciaire

Social

Le fabricant de coffrets Alliora en redressement judiciaire

Les ventes de PSB industries fortement impactées par l’épidémie de Covid-19

Résultats

Les ventes de PSB industries fortement impactées par l’épidémie de Covid-19

L’Oréal France s’associe à TerraCycle pour recycler ses emballages cosmétiques

Economie circulaire

L’Oréal France s’associe à TerraCycle pour recycler ses emballages cosmétiques

Plus d'articles