Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Sujets relatifs :

Directeur général de LGR, Philippe Ravoire n'y va pas par quatre chemins : « Nous voulons proposer au marché du luxe un troisième pôle dans les étuis face à Autajon et Allardi. » Pour y parvenir, LGR, spécialisé dans l'hygiène et la santé, vient de racheter le fabricant d'étuis pour la parfumerie Nortier et sa filiale Cospack ainsi que l'imprimerie Lhomme. Ces trois entreprises représentent respectivement un chiffre d'affaires de 130 millions de francs (19,82 millions d'euros) et de 40 millions de francs (6,10 millions d'euros). Ces activités s'ajoutent donc à celles de LGR dans le luxe avec un chiffre d'affaires qui s'élève à environ 3 millions d'euros sur un total de 82 millions d'euros. « Nous voulons consolider l'ensemble de ces activités au sens stratégique du terme. Il ne s'agit pas de mettre tout le monde dans le même moule : nous conserverons les différentes entités », insiste Philippe Ravoire. De fait, ces acquisitions s'inscrivent dans un programme plus large de percée dans le luxe initié en mars dernier dans le cadre d'un partenariat conclu avec l'allemand Edelmann. Les deux groupes avaient alors créé Premium Packaging avec l'ambition de s'imposer dans le luxe au niveau européen. « Au sein de Premium Packaging, LGR et Edelmann ont à peu près le même poids même si Edelmann a plutôt le leadership sur le plan commercial car il connaît bien le luxe », précise Philippe Ravoire. Edelmann est, en effet, un poids lourd du secteur qui représente un chiffre d'affaires de près de 700 millions de francs (106,71 millions d'euros). LGR, de son côté, apporte son savoir-faire de cartonnier - il est l'un des premiers fournisseurs français du marché pharmaceutique - et sa « capacité historique » à conduire une action commune entre plusieurs sociétés. A terme, Nortier, Cospack et Lhomme rejoindront donc logiquement Premium Packaging. Le tandem franco-allemand ne devrait toutefois pas limiter ses ambitions aux frontières de l'Europe. Ainsi, les partenaires s'intéressent-ils aux Etats-Unis qui sont un centre de décision important dans le domaine du luxe. Si une acquisition ne semble pas à l'ordre du jour, leur présence sur ce marché pourrait passer par un renforcement du partenariat qui lie Edelmann à Arkay Packaging. -

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les parfums Mizensir se parent d’étiquettes Mill

Les parfums Mizensir se parent d’étiquettes Mill

Le spécialiste des étiquettes en métal fabrique les plaques apposées sur l’ensemble des fragrances de la marque. – Qu’elle soit d’or ou d’argent, les étiquettes métalliques[…]

12/12/2018 | LuxeEtiquetage
PCD et ADF misent sur l’expérience visiteur

Agenda

PCD et ADF misent sur l’expérience visiteur

Sulapac accueille Chanel à son capital

Sulapac accueille Chanel à son capital

Terje Haglund reprend Zanders

Terje Haglund reprend Zanders

Plus d'articles