Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Acquisitions

Esko et AVT enlèvent les dernières barrières qui les séparent

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Esko et AVT enlèvent les dernières barrières qui les séparent

Le leader mondial des logiciels de conception et systèmes prépresse pour l’emballage et l’étiquette avait acquis le spécialiste du contrôle de qualité en 2017. -

Connectivité, interactivité, automation : tels sont, dans l’univers de l’impression, les mots d’ordre qui évoluent à grands pas vers le tout numérique. Encore faut-il, pour que cette montée en échelle ait lieu sans encombre, que tous les systèmes communiquent parfaitement. Esko, leader mondial des logiciels de CAO pour l’emballage ou l’étiquette et des solutions prépresse pour ces mêmes segments d’activité, avait fait l’acquisition du spécialiste des systèmes de contrôle de qualité des imprimés AVT en 2017. Après trois ans, les deux entreprises annoncent avoir terminé l’intégration de leurs activités. Concrètement, les dispositifs de contrôle d’AVT, comme les caméras et logiciels, sont désormais inclus dans les architectures des produits Esko. D’après les deux sociétés, cela contribuera à renforcer le fonctionnement et l'efficacité des outils, à l'intérieur de la chaîne graphique et entre les différents acteurs, tout en garantissant un meilleur niveau de service et de support. 

Lien numérique

Esko et AVT ont déjà lancé AutoSet, un lien numérique entre Automation Engine, le serveur de flux prépresse d'Esko pour l'emballage, et les solutions d'inspection de la qualité d'impression d'AVT grâce auquel il est désormais possible de configurer les systèmes d'inspection d'AVT sur les presses conventionnelles et numériques, ainsi que sur les enrouleurs en mode automatique. « Avec cette nouvelle structure, les clients seront en mesure de communiquer et de mesurer de bout en bout la qualité de l'impression et la couleur, partout dans le monde, contribuant à simplifier la production, réduire les délais et garantir le résultat recherché dès la première fois », indique Roy Porat, Pdg d'AVT, avant de préciser : « Par-dessus tout, cette intégration garantira une simplicité absolue. Il sera plus facile pour les imprimeurs de mesurer la qualité de l'impression et la couleur, pour les opérateurs d'atteindre les objectifs de qualité et de couleur, pour les équipes de suivre et de partager les données de qualité et de couleur, et pour les chefs d'entreprise d'acheter et de mettre en œuvre ces solutions. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Du changement à la tête de Miller Graphics France

Carnet

Du changement à la tête de Miller Graphics France

Karin Hoga prend la suite de Hubert Sampré, parti à la retraite, chez le photograveur spécialisé dans la flexo. -  Du changement dans la filiale française de Miller Graphics, l’un des trois[…]

Marchesini développe l’impression 3D avec Stratasys

Stratégie

Marchesini développe l’impression 3D avec Stratasys

Isabelle Manche nommée chez Esko

Carnet

Isabelle Manche nommée chez Esko

[Covid-19] Le Symop et le Geppia répondent aux questions des équipementiers

Profession

[Covid-19] Le Symop et le Geppia répondent aux questions des équipementiers

Plus d'articles