Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Dossier

Sécurité : protéger sans entraver le travail

Tiziano Polito

Emballages Magazine a consacré un dossier à la sécurité des machines d'emballage et de conditionnement (cf. notre supplément au n° 794 de mai 2006). Un dossier qui démontre que les équipements utilisés dans ce secteur sont parmi les plus sûrs si on les compare à d'autres domaines d'activité. La situation, de surcroît, ne cesse de s'améliorer. Les statistiques publiées par les Caisses régionales d'assurance maladie (CRAM) mettent en évidence une baisse tendancielle du nombre d'accidents sur les lignes de conditionnement depuis 2002. Qu'à cela ne tienne, la sécurité demeure l'une des priorités des utilisateurs. D'après notre enquête, elle constitue le premier critère de choix dans l'achat d'une machine d'emballage, en particulier lorsque celle-ci est employée en fin de ligne, pour réaliser des opérations de palettisation, de banderolage ou de cerclage. C'est compréhensible. Ces machines sont aussi celles qui impressionnent le plus. Exemple classique : le robot à l'intérieur d'une cellule de palettisation. Du fait de son envergure, de la masse embarquée, des mouvements qu'il réalise, cet équipement est souvent perçu comme dangereux. Du coup, il focalise toutes les attentions - et parfois même les excès de zèle - des organismes de vérification. « Il y a quelque chose de mystérieux dans les robots. Beaucoup pensent que l'on peut perdre le contrôle de ce type de machine alors qu'en réalité c'est pratiquement impossible » explique Nicolas Couche, chef de produit chez Fanuc Robotics.

Certificat de conformité

En matière de sécurité les fournisseurs de palettiseurs - comme d'ailleurs tous les autres constructeurs de machines d'emballage - sont soumis à la réglementation prévue par la Directive 98/37 CE du 22 juin 1998, dite directive Machines. Ils doivent d'ailleurs déclarer que leur matériel respecte cette réglementation dans un document dit « certificat de conformité » qu'ils remettent à leurs clients dans le cadre de la procédure d'autocertification et de marquage CE. Toutefois, comme la plupart des directives dites de « nouvelle approche », le texte ne fait que livrer une série d'obligations à respecter sans préciser, pour autant, comment les mettre en oeuvre. Ce rôle est traditionnellement dévolu aux normes. Et, fort heureusement, il en existe aussi pour les machines d'emballage. Les constructeurs de palettiseurs s'inspirent du paquet de normes sur les machines dangereuses, en particulier la norme EN 415-4 dédiée aux palettiseurs. Est-ce pour autant suffisant ? Non, à en croire les professionnels : « Il faut toujours trouver un bon équilibre entre la sécurité et la pratique de l'utilisateur » explique Yann Delvaux, directeur général de Newtec Case Palletizing. Et d'ajouter : « Ça ne sert à rien de mettre des grillages partout. Si l'on va trop loin dans l'application des règles on peut être négatifs en créant des pièges que les opérateurs enlèveront aussitôt. De cette façon on ne parvient pas à l'objectif que l'on s'était fixé au départ ». Et puis il y a les contraintes relatives à l'implantation de la machine dans l'usine : « Dans un contexte où les surfaces industrielles sont toujours plus chères, nous devons aussi veiller à minimiser l'encombrement » note Jean-Marc Passemard, responsable de la promotion des ventes chez Cermex. Ménager la chèvre et le chou pour avoir - au final - une installation sûre, respectueuse de l'ergonomie de l'opérateur et pas trop consommatrice de place : voilà, en résumé, la problématique à laquelle est confronté l'intégrateur.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Braincube ou le miracle du « big data »

Technologie

Braincube ou le miracle du « big data »

L’entreprise auvergnate prépare une nouvelle levée de fonds pour asseoir sa croissance - À Issoire (Puy-de-Dôme), Braincube a fait du « big data » son cheval de bataille. Implantée[…]

14/04/2021 | Industrie
IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

Entretien

IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Investissements

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Profession

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Plus d'articles