Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Trop encrer les emballages nuit au portefeuille et à l'environnement

Tiziano Polito
Trop encrer les emballages nuit au portefeuille et à l'environnement

© Citeo

Citeo publie un guide à destination des professionnels de la filière graphique. -

Formidable vecteur de communication, redoutable arme marketing mais aussi incontournable moyen pour transmettre des informations sur un produit, son utilisation, sa valorisation, … les encres d’impression sont partout sur les emballages. Elles se composent de substances naturelles, chimiques, parfois toxiques si l’on pense aux huiles minérales. Quoi qu’il en soit, il est utile - estime Citeo, la société agréée pour la valorisation des emballages et papiers ménagers au titre de la responsabilité élargie des producteurs (REP) - de penser désormais « éco-encrage », à savoir réduire leur utilisation pour autant que faire se peut, d’une part pour limiter l’emploi des ressources non renouvelables qui les composent comme les pigments minéraux ou les solvants issus du pétrole, mais aussi pour faciliter le recyclage des emballages qui les véhiculent et, enfin, pour réduire les coûts alors que leurs prix se sont enflammés au cours des dernières années.

Règles simples

« Dès mes premières expériences, en appliquant en amont des règles simples que vous trouverez expliquées dans ce guide, j’ai pu réduire de 20 à 30 points le taux d’encrage de plus de 200 emballages existants sans que cela nuise à la qualité et à l’impact de leur communication. », explique Fabrice Peltier, designer, parmi les initiateurs de l’éco-encrage qui a préfacé le Guide de l’Eco-encrage. Publié par Citeo et sous-titré « Les bons choix graphiques pour réduire l’impact environnemental de vos emballages et de vos papiers graphiques », l’ouvrage s’adresse aux professionnels de l’industrie graphique - imprimeurs d’emballages avant tout - mais aussi aux agences de communication, aux spécialistes du prépresse et donneurs d’ordre. Ces intervenants pourront trouver dans ces 35 pages toute une série de conseils pratiques sur la meilleure façon de procéder, à commencer par les règles de base de l’impression en passant par la « créa », le choix des typographies et des visuels, les taux de recouvrement, le tramage. La clarté de la mise en page et la présence de schémas explicatifs facilitent la lecture et la compréhension, y compris pour un public pas forcément rompu aux techniques de l’impression. Des exemples permettent quant eux d’apprécier les gains d’encre, en poids, sur des tirages industriels de 90 000 exemplaires.

Découvrez le guide de l'Eco-encrage publié par Citeo.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

CLP Packaging investit dans la finition

CLP Packaging investit dans la finition

Le fabricant d’étuis et coffrets pour le luxe s’est doté de deux machines de finition MK. - Spécialisé dans les étuis en carton et les coffrets pour le secteur du luxe, CLP Packaging investit dans[…]

11/06/2019 | InvestissementImpression
L’étiquette ne connaît pas la crise

L’étiquette ne connaît pas la crise

Breger centre repère avec Bobst

Breger centre repère avec Bobst

Graphitec ouvre ses portes

Graphitec ouvre ses portes

Plus d'articles