Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Résultats

Koenig & Bauer se maintient en 2019

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Koenig & Bauer se maintient en 2019

La CorruJet est une presse jet d'encre développée pour l'emballage.

Déterminé à se recentrer sur l’emballage, le constructeur de machines d’impression a réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros. -

Comme pour la plupart de ses concurrents, l’année 2019 n’a pas été exceptionnelle pour Koenig & Bauer qui termine l’exercice sur un chiffre d’affaires de 1218,5 millions d’euros légèrement inférieur à celui de 2018 (1226 millions d’euros). Le groupe spécialisé dans les machines d’impression qui se revendique comme le leader français dans le domaine de l’offset feuilles a pâti du décalage et du retard de plusieurs commandes. Sa rentabilité a été amoindrie par plusieurs investissements. Ainsi, le groupe affiche-t-il dans l'ensemble une marge de 4,6% réalisée avec un Ebit de 56 millions d’euros, en recul sur 2018 (87,4 millions d’euros et 7,1% respectivement), alors que son résultat net atteint 38,4 millions d’euros contre 64 millions l’année précédente.

Impression numérique

L’entreprise allemande poursuit son recentrage sur les métiers de l’emballage qu’il juge à plus fort potentiel de croissance que tous les autres marchés sur lesquels il opère. Ainsi, Koenig & Bauer tend à réduire la dépendance à l'égard des activités d'impression de sécurité « politiquement volatiles ».  Grâce à l'acquisition d'Iberica et de Duran, le joint-venture dans l’impression numérique avec Durst et divers partenariats dans le domaine des logiciels, il a encore élargi son portefeuille de solutions à destination du packaging. Le groupe mise également sur sa nouvelle presse flexographique à feuilles CorruCut pour l'impression sur carton ondulé. Une première machine vient d’être réceptionnée par le fabricant d’emballages Klingele, basé à Delmenhorst près de Brême (Allemagne).

Carton ondulé

Thimm Packaging Systems a quant à lui commandé une CorruFlex, toujours dans le carton ondulé, alors que les commandes de RotaJet, une machine pour l'impression numérique de décor, se sont multipliées, avec, par exemple, Tetra Pak qui s’en est procuré un exemplaire pour l'impression numérique de briques. Conscient des aléas du marché et sur fond de crise liée au Covid-19, le groupe a néanmoins annoncé un plan de réduction des coûts, de l’ordre de 70 millions d'euros d'ici à 2024. Les mesures envisagées passent notamment par une remise en cause des processus de conception et d’achat. Le programme d'efficacité vise, lui, à réduire les délais de montage et à accélérer l'acceptation des clients. Pour 2020, Koenig & Bauer s’attend à maintenir son chiffre d’affaires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Entretien

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Leader en France dans l’impression d’étuis en carton, Koenig & Bauer veut devenir un fournisseur de lignes complètes pour l’emballage. Cette stratégie passe par un élargissement de l’offre[…]

Bobst récompense ses inventeurs

Technologie

Bobst récompense ses inventeurs

Frank Schaum prend les rênes de Gallus

Carnet

Frank Schaum prend les rênes de Gallus

Bobst rachète Cito-System

Acquisitions

Bobst rachète Cito-System

Plus d'articles