Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Stratégie

Heidelberg se diversifie dans l’électronique imprimée

Heidelberg se diversifie dans l’électronique imprimée

Le marché de l'électronique imprimée représente un potentiel de plusieurs centaines de millions d'euros.

Après les chargeurs de batteries pour voiture, le constructeur de presses s’intéresse maintenant aux capteurs et aux circuits électroniques. -

Décidément l’heure est aux changements chez Heidelberg. Après avoir annoncé son renoncement à la Drupa, le grand salon international dédié à l’impression qui doit avoir lieu en 2021 à Düsseldorf (Allemagne), et l’abandon de son programme de presses numériques jet d’encre Primefire, le constructeur de presses offset se lance maintenant dans l’impression de circuits électroniques. Cette diversification suit celle entamée il y a deux ans dans les alimentations de véhicules électriques. Le groupe allemand va notamment mettre en place une division dédiée au développement industriel, à la fabrication et à la vente d'électronique imprimée et organique. L'entreprise a déjà démarré la production de capteurs imprimés au siège de Wiesloch-Walldorf (Allemagne), investissant quelque 5 millions d'euros dans une ligne dédiée. Ces capteurs, qui ont été développés par l’InnovationLab (iL) de Heidelberg (Allemagne), un institut de recherche contrôlé par des entreprises du DAX allemand à l’image de BASF, SAP, Heidelberg ou encore l’Institut de technologie de Karlsruhe, sont dédiés à des applications médicales.

Occlusion

Leur rôle consiste à enregistrer la répartition de la pression lors de l'occlusion, terme qui en stomatologie indique la situation de contact entre les dents supérieures et inférieures lorsque les deux mâchoires se rejoignent. Cette pression est actuellement mesurée grâce à des systèmes empiriques ; grâce aux capteurs électroniques, elle pourra désormais être quantifiée plus précisément, mais aussi visualisée en 3D sur une tablette et les données archivées afin de mieux identifier les défauts et les corriger. À plus long terme, Heidelberg veut développer et produire d’autres capteurs pour la santé mais aussi pour des applications dans la logistique, le commerce de détail et l'automobile. «Se lancer dans le développement et la production industrielle d'électronique imprimée et organique représente une étape importante pour Heidelberg et pour l'Allemagne », indique Rainer Hundsdörfer, Pdg de l’entreprise qui table sur un potentiel de croissance de l’ordre de centaines de millions d’euros. Heidelberg se considère comme un pionnier dans son domaine. Il estime que sa capacité à imprimer des capteurs au kilomètre en salle blanche est sans égal dans le monde.

L'électronique imprimée et organique est issue du mariage entre encres conductrices et matériaux fonctionnels. Les experts prévoient un développement important de ces technologies à l'avenir, notamment dans les domaines de l'Industrie 4.0 et de l'Internet des objets. 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Acquisitions

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Grâce au rachat de Lito, le photograveur élargit la palette de solutions proposées à ses clients. - Photograveur spécialisé dans la flexographie, avec des prestations qui englobent maintenant la[…]

Des encres renouvelables chez Flint

Economie circulaire

Des encres renouvelables chez Flint

Konica Minolta lance un nouvelle presse jet d’encre en format B2+

Technologie

Konica Minolta lance un nouvelle presse jet d’encre en format B2+

Heidelberg vend Gallus

Acquisitions

Heidelberg vend Gallus

Plus d'articles