Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Exclusif

« Les vraies ruptures technologiques n’interviennent que tous les sept ans », explique Benoît Chatelard, Pdg de Xeikon

Tiziano Polito
« Les vraies ruptures technologiques n’interviennent que tous les sept ans », explique Benoît Chatelard, Pdg de Xeikon

© Xeikon

Parmi les leaders historiques de l’impression numérique d’étiquettes, Xeikon a dévoilé sa nouvelle plate-forme CX300. Au menu, la vitesse et la productivité, avec une capacité de production de 50 000 m² par mois pour les imprimeurs qui travaillent en 1 x 8. -

Confronté à la progression des acteurs du jet d’encre, mais aussi à la consolidation du leadership de l’israélo-américain HP Indigo, Xeikon cherche à maintenir ses positions sur un marché qui ne cesse de progresser. Le lancement de la plate-forme CX300 constitue une réponse. Entretien exclusif avec Benoît Chatelard, Pdg de l’entreprise.

Emballages Magazine : Comme beaucoup d’équipementiers, vous faites les frais du report de la Drupa à l’année prochaine. Mais cela ne vous a pas empêché de procéder au lancement de la CX300, votre nouvelle presse numérique dédiée à l’étiquette. Qu’apporte-t-elle de vraiment nouveau sur un marché où les lancements se succèdent désormais à un rythme vertigineux ?

Benoît Chatelard : Xeikon est une entreprise qui existe depuis 28 ans. Paradoxalement, même si des lancements ont lieu tous les ans, les vraies ruptures technologiques n’interviennent chez nous que tous les sept ans pour des raisons souvent indépendantes de nous et qui sont liées à la recherche et développement (R&D) dans les semi-conducteurs, la chimie, l’électronique. La CX300 symbolise la quatrième révolution pour Xeikon, car elle permet de doubler la plupart des paramètres de nos machines, que ce soit en termes de vitesse, qui évolue de 15 à 30 mètres par minute, ou de laize, qui passe de 220 à 512 mm, sans oublier la qualité, avec une résolution désormais comparable à celle de l’offset et de l’hélio. Pour autant, cela n’aurait aucun intérêt si la machine tombait en panne souvent ou s’il fallait passer des heures à la régler. Nous obtenons, sur cette plate-forme, l’un des taux de rendement synthétique (TRS) le plus élevé du marché.


La CX300 est la nouvelle presse numérique dédiée à l'étiquette de Xeikon.

« Nous proposons une[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

EnVie imprime ses étiquettes à la demande avec Oki

Investissements

EnVie imprime ses étiquettes à la demande avec Oki

L'entreprise belge aide les démunis en préparant des soupes à partir d'excédents de légumes frais. - Produire à la demande des étiquettes pour emballer des produits dont les compositions[…]

Fujifilm élimine virus et bactéries

Sécurité sanitaire

Fujifilm élimine virus et bactéries

ePac passe à nouveau commande chez HP Indigo

Investissements

ePac passe à nouveau commande chez HP Indigo

Cartonajes Santorroman investit dans l’impression numérique

Investissements

Cartonajes Santorroman investit dans l’impression numérique

Plus d'articles