Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Gallus décline la Labelfire en quatre versions

Tiziano Polito
Gallus décline la Labelfire en quatre versions

La presse Labelfire.

Le constructeur suisse répond aux exigences des imprimeurs d'étiquettes en termes de vitesses, couleurs et finitions. -

Spécialisé dans les machines d’impression dites à laize étroite, Gallus décline la Labelfire, sa presse numérique, en quatre versions, pour mieux répondre aux besoins des fabricants d’étiquettes. La Diamond Core Series, tel est le nom de cette nouvelle gamme de machines, a été bâtie à partir d’un moteur d’impression à jet d'encre UV équipé de têtes Fujifilm Samba affichant une résolution de 1200 x 1200 dpi. Adapté au traitement de différents substrats en papier ou plastique, celui-ci est capable d’atteindre une vitesse maximale de 70 mètres à la minute.

Les quatre configurations, de D1 à D4, disposent de plus ou moins de couleurs et de groupes de finitions, en fonction des besoins des imprimeurs et des marchés de destination. Un blanc numérique à opacité élevée est disponible en option sur toutes les machines. Les modèles D1 et D2 sont définis par le constructeur comme les « chevaux de course » de cette série. Ils impriment à l'échelle industrielle, des longues séries, en passant directement d'une bobine à une autre, et conviennent aux imprimeurs qui n'ont pas besoin de finitions en ligne.

Correspondance des couleurs

La Labelfire D1, la machine d'entrée de gamme, imprime en 4 couleurs. La Labelfire D2 monte jusqu’à 7 couleurs en ajoutant à la quadrichromie un vert, un orange et un violet pour des rendus plus difficiles, notamment dans le domaine des produits cosmétiques et des soins corporels où les marques demandent une correspondance parfaite des couleurs. Le constructeur garantit jusqu'à 94% de correspondances sur le nuancier Pantone Plus. Les modèles D3 et D4 se caractérisent par la présence de groupes flexo dans ce qu’on appelle une configuration hybride, mêlant impressions numérique et traditionnelle. Si la première de ces machines imprime en 4 couleurs, la deuxième monte jusqu’à 7 couleurs. Dans les deux cas, les presses sont équipées d'un groupe flexo et d'une unité de découpe pour réaliser impression et finition en ligne en un seul passage. Selon les besoins, il est possible d’intégrer un module de laminage ou de vernissage, voire une unité de dorure à froid.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

HP Indigo déploie la 35K sur le marché du carton plat

Technologie

HP Indigo déploie la 35K sur le marché du carton plat

Le leader mondial de l’impression numérique pour le packaging et l’étiquette veut faire de sa machine une nouvelle référence sur le marché. - Faute de salons professionnels, c’est dans le[…]

Une lunch box pour la Légion étrangère

Technologie

Une lunch box pour la Légion étrangère

Fujifilm bat un nouveau record dans l’impression numérique de carton plat

Technologie

Fujifilm bat un nouveau record dans l’impression numérique de carton plat

The BoxMaker passe au façonnage numérique

Investissements

The BoxMaker passe au façonnage numérique

Plus d'articles