Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Innovation

Vingt verriers européens s’unissent pour fabriquer le four du futur

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Vingt verriers européens s’unissent pour fabriquer le four du futur

Le projet engage à la fois des producteurs de bouteilles pour les vins et spiritueux et des fabricants de flacons de parfum.

© Guillaume Crochez

La Fédération européenne du verre d’emballage (Feve) lance son projet « Furnace of the future » qui doit permettre à la filière de tendre vers la neutralité carbone. Vingt fabricants européens se sont réunis pour développer et financer un four électrique hybride. –

L’objectif est ambitieux : réduire de moitié les émissions de CO2 liées à la production de verre d’emballage. Avec « Furnace of the future », la Fédération européenne du verre d’emballage (Feve) espère franchir une étape fondamentale pour tendre vers la neutralité carbone. Ainsi, l’association professionnelle a réuni vingt entreprises verrières afin d'aborder ce projet sous une approche collaborative. Ensemble, elles vont développer et financer la construction d’un four électrique hybride de grande capacité : une première mondiale.

Faire entrer le recyclé dans les fours électriques

Ce nouvel outil de production fonctionnera grâce à un procédé d’oxycombustion et à 80 % d’électricité renouvelable. Le remplacement de 80 % de gaz naturel par une électricité décarbonée doit permettre de baisser les émissions des fours de 60 %, soit environ 50 % des émissions totales de CO2 d’une usine de verre d’emballage. L’enjeu de cette technologie est aussi d’introduire davantage de matière recyclée, ce qui n’est pas possible dans les fours électriques actuels. Aujourd’hui, leurs capacités sont limitées à des petites tailles et ils fabriquent uniquement du verre blanc 100 % vierge. Un bénéfice qui aura des conséquences positives sur les émissions carbonées : chaque tranche additionnelle de 10 % de verre recyclé dans un four engendre une réduction supplémentaire de 5 % de ses émissions de CO2 et de 3 % de sa consommation d’énergie.

Une construction en 2022, des premiers résultats en 2023

« Nous sommes extrêmement fiers d’annoncer ce projet collaboratif de l’industrie verrière, commente Michel Giannuzzi, le président de la Feve – également Pdg du groupe Verallia impliqué dans ce programme – dans un communiqué. La technologie hybride constitue une évolution clé dans notre façon de produire et nous permettra de réduire de manière significative l’empreinte carbone de la production d’emballages en verre. Ce projet représente une étape majeure de la stratégie de décarbonisation du secteur du verre d’emballage. »

Le groupe Ardagh s’est porté volontaire pour accueillir ce four électrique hybride dans l’une de ses usines en Allemagne. Il sera construit en 2022 et une évaluation des premiers résultats est attendue pour 2023. « Avec cette nouvelle technologie, nous nous engageons sur la voie d’un emballage en verre neutre pour le climat, et nous assurons ainsi la durabilité à long terme de notre industrie, affirme Martin Petersson, le Pdg du groupe Ardagh, Glass Europe. Nous voulons démontrer la viabilité de la fusion électrique à l’échelle commerciale, ce qui révolutionnerait le marché des emballages en verre. »

Un surcoût énergétique important par rapport au gaz naturel

Le projet « Furnace of the future » requiert d’importantes ressources financières et humaines, précise le communiqué de la Feve. La filière va donc faire appel au fonds de financement de l’innovation dans le cadre du système d’échange de quotas d’émissions (ETS) mis en place par la Commission européenne. Sur les dix ans de sa durée de vie, le nouveau four électrique hybride devrait entraîner un coût supplémentaire (investissement et dépenses opérationnelles) de 40 millions d’euros. Une somme essentiellement due au surcoût de l’électricité par rapport au gaz naturel, dont le mégawatt-heure (MWh) est environ trois fois plus élevé.

Ce projet réunit des fabricants dans les domaines des vins, des spiritueux ou encore du parfum. Y participent : Allied Glass, Ardagh Glass, BA Glass, Beatson Clark, Bormioli Luigi, Gerresheimer, GCA Gürallar Cam Ambalaj, O-I Europe, Pochet, Saverglass, SGD, Steklarna Hrastnik, Stoelzle, Verallia, Verescence, Vetreria Etrusca, Vetropack, Vidrala, Wiegand-Glashüttenwerke et Zignago Vetro.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Huhtamaki seul propriétaire de Laminor

Acquisitions

Huhtamaki seul propriétaire de Laminor

Le groupe finlandais a acquis la part de Bemis dans l’entreprise brésilienne spécialisée dans les tubes laminés. - À la suite de l’absorption de Bemis par Amcor, Huhtamaki a racheté la part[…]

01/04/2020 | Plastiques
[Covid-19] Édition spéciale by Luxe Pack n’aura pas lieu en mai

Rendez-vous

[Covid-19] Édition spéciale by Luxe Pack n’aura pas lieu en mai

Un accident de four chez Heinz Glas fait un mort

Défaillance

Un accident de four chez Heinz Glas fait un mort

Porté par le médical, Aptar affiche des ventes en hausse en 2019

Résultats

Porté par le médical, Aptar affiche des ventes en hausse en 2019

Plus d'articles