Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

ProcessPharma conforte Dreux dans sa vocation pharmaceutique

MARION BASCHET-VERNET

Sujets relatifs :

, ,
Les 25 et 26 septembre derniers, la profession pharmaceutique se réunissait pour la première fois à Dreux (Eure-et-Loir) pour ProcessPharma. Après plusieurs années de rencontres programmées sur Lyon, ce changement géographique vise avant tout à donner une plus grande légitimité à la manifestation dans une région Centre à forte connotation pharmaceutique.

Légitimité et cohérence. En choisissant la ville de Dreux en Eure-et-Loir, épicentre de la filière pharmaceutique en Europe, plutôt que Lyon comme pour les éditions précédentes, la profession pharmaceutique réunie autour de ProcessPharma décide de se donner les moyens d'afficher une position cohérente et unique. Alors que la France est le premier producteur européen de médicaments devant l'Allemagne et la Grande-Bretagne, la ville de Dreux, située à l'intersection de trois régions majeures pour la filière, le Centre, l'Ile-de-France et la Normandie, se trouve placée au coeur d'un pôle pharmaceutique de première importance.

Comme le raconte Amhad Monhem, directeur division procédés industriels d'Adhésion Group qui organisait l'événement, la volonté de réaliser la rencontre d'affaires ProcessPharma à Dreux est née en juin 2002. A cette époque, les différents acteurs de la filière d'Eure-et-Loir et des Yvelines, laboratoires et sous-traitants, réfléchissent à un moyen d'assurer la promotion d'un réseau d'excellence locale, qui contribuerait fortement au dynamisme économique de l'Eure-et-Loir.

Résultat : en juin 2002, ils décident de réunir leurs compétences et énergies au sein d'une association professionnelle baptisée PolePharma (lire 626).

PolePharma

Présidée par Marc Ivacheff, directeur de Norgine Pharma, et animée par le Comité de développement économique d'Eure-et-Loir (Codel) et la Ville de Dreux, l'association bénéficie d'une forte légitimité et représentation dans le secteur. Parmi les parrains de la filière, citons Jean-Luc Bélingard, président de Beaufour Ipsen, Jean-Pierre Cassan, président du Syndicat national de l'industrie pharmaceutique (SNIP), Gérard Hamel, député-maire de Dreux, et Albéric de Montgolfier, président du conseil général d'Eure-et-Loir.

Forte de ses appuis, l'association compte jouer un rôle important dans le maillage des compétences régionales, encourager les synergies, promouvoir la formation et l'installation de services aux entreprises adaptés à la filière, en particulier pour la gestion du temps partagé des salariés, communiquer sur le savoir-faire des entreprises au travers de salons professionnels ou par l'implantation d'entreprises nouvelles.

Voilà pourquoi la ville de Dreux reçoit cette année - et rendez-vous est déjà pris pour les années à venir - les conventions d'affaires ProcessPharma !

Optimisation de l'outil

Autre particularité cette année : si la manifestation ProcessPharma s'est tenue au sein du tout nouveau Parc des expositions de Dreux, complexe ultra-moderne, dans le même temps la ville de Chartres recevait les conventions Cosmetech pour la filière parfums-cosmétiques et Chiminov pour la chimie fine. La manifestation a donc bénéficié d'un environnement propice aux échanges entre trois secteurs en fort développement.

« L'originalité du salon Processpharma, sur l'exemple de Packinnove orienté vers l'emballage et le conditionnement, est aussi de décliner un concept unique de rencontres personnalisées entre acheteurs et fournisseurs de procédés et d'équipements de l'industrie pharmaceutique, garantissant la convivialité et la confidentialité », note Jean-Luc Ansel, représentant le Codel sur place.

Cette année, selon Adhésion Group, ProcessPharma a vu défiler des représentants de près de 80 laboratoires et une soixantaine de sous-traitants de l'industrie pharmaceutique. Dans la pratique, ateliers et conférences ont rythmé ces deux journées de rencontres. A noter, parmi les temps forts du salon, cinq ateliers thématiques portant sur la logistique des essais cliniques ; le développement des compétences humaines en production ; la mesure et l'étalonnage de la conductivité et du carbone organique total (COT) sur les eaux pharmaceutiques purifiées et pour la préparation des formes injectables ; la stratégie des laboratoires pour améliorer la performance industrielle et l'implication des salariés autour des sites de production ; et la conformité des systèmes d'information face aux exigences de la production.

Sécurité de la production

Des thèmes qui se rapportent à l'optimisation de l'outil industriel et à la maîtrise de la sécurité de la production, et qui sont devenus primordiaux au sein de la chaîne de fabrication et de conditionnement d'un médicament. Toutefois, cette année, la présence d'AST Pharma, émanation d'Area Time et des laboratoires d'analyse ACE spécialisée dans la logistique des essais cliniques, laisse présager un élargissement vers l'amont de la nomenclature des sociétés représentées sur ProcessPharma.

La formation reste aussi un domaine de première importance pour les professionnels du secteur. L'ouverture en novembre prochain à Dreux d'un centre de formation spécialisé de l'Institut des métiers et des technologies des produits de santé (IMT), établi à Tours, matérialise cette évolution. Au programme, une formation en alternance de technicien en pharmacie industrielle qui s'échelonnera sur 12 à 14 mois (titre homologué du groupe IMT). Les techniciens supérieurs sont destinés à exercer en tant que responsable de secteur, de technicien méthodes ou galéniste. A noter que ce cycle de formation bénéficie du concours de plusieurs laboratoires de PolePharma, tels que Beaufour Ipsen, Leo, Sophartex, Ethypharm et Norgine Pharma.

A la porte de l'Europe.

On le voit bien, en tant que coeur historique de la filière et point de ralliement naturel du territoire, la Ville de Dreux joue d'ores et déjà un rôle actif dans la vie de PolePharma.

Aujourd'hui, 60 % des laboratoires se disent prêts pour faire appel à la sous-traitance dans les années à venir. Il va sans dire que le dynamisme insufflé par l'association en Eure-Et-Loir devrait également entraîner de nombreuses entreprises dans son sillage.

Côté communication, PolePharma sera présent lors d'Emballage 2002 en novembre prochain à Villepinte et compte bien mettre l'accent dès 2003 sur sa représentation à l'étranger au travers de salons professionnels.

A compter de cette année, le rendez-vous annuel est pris avec ProcessPharma chaque mois de septembre à Dreux.

De par sa nouvelle position géographique, à proximité des centres d'affaires parisiens, le salon qui a la réputation d'être plutôt « franco-français » pourrait prendre une orientation plus européenne. A suivre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Toly s’associe à CVA silicone pour bousculer le domaine des applicateurs

Acquisitions

Toly s’associe à CVA silicone pour bousculer le domaine des applicateurs

Le fabricant d’emballage a conclu un partenariat exclusif avec la société française spécialisée dans l’injection de silicone liquide (LSR). – À l’approche de Luxe Pack, Toly[…]

20/09/2019 | LuxeLuxe Pack
Boots choisit le Squeeze’n Pentaball de Cosmogen pour ses soins

Innovation

Boots choisit le Squeeze’n Pentaball de Cosmogen pour ses soins

Henkel met à disposition son logiciel d’étude de recyclabilité des emballages

Profession

Henkel met à disposition son logiciel d’étude de recyclabilité des emballages

Texen réalise un capot à l’effet jaspé pour les parfums Acqua di Gioia

Texen réalise un capot à l’effet jaspé pour les parfums Acqua di Gioia

Plus d'articles