Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Luxe Pack : les fabricants se montrent confiants mais restent vigilants

Sujets relatifs :

,

Si le salon Luxe Pack de Monaco, qui a fermé ses portes le 27 octobre dernier, n'a visiblement pas pâti de la conjoncture économique encore incertaine avec 4 881 visiteurs contre 4 635 l'année dernière, le net ralentissement du marché alimentait toutefois les conversations. Tous les fabricants d'emballages de luxe ne semblent pas avoir été touchés également et l'heure était davantage à l'interrogation qu'à la véritable inquiétude. « Nous constatons une chute importante mais qui ne date pas du 11 septembre ! La cassure remonte à fin juillet, début août », explique ainsi Gérard Perrin, directeur commercial et marketing Europe du fabricant de pompes Calmar (Saint Gobain). De fait, ce ralentissement intervient après 18 mois d'une frénésie de lancements. La baisse de régime était attendue par tous. Même plus tôt ! A cela s'ajoutent des opérations de déstockage, les problèmes de livraison n'étant plus d'actualité. Toutefois, un signe sensible de relative confiance des marques : si elles ont repoussé certaines commandes ou annulé des réapprovisionnements, elles n'annulent pas pour autant leurs projets de lancements. « Beaucoup de lancements sont en projet pour 2002. Nous avons déjà un carnet de commandes qui représente 100 millions de francs (15,24 millions d'euros) », assure Christian Baravaglio, Pdg de Texen (PSB Industries), même si un carnet de commande n'a rien de ferme. « Je pense qu'il y aura un rebond relativement rapide aux Etats-Unis même si la souffrance sera visible penadnt au moins deux trimestres. Je m'inquiète plus sur la capacité de l'Europe à rebondir », estime, de son côté, Daniel Rachmanis, directeur de l'activité maquillage de Techpack (Pechiney). La situation pourrait toutefois faire les affaires de son groupe Pechiney qui cherche toujours à se développer en Amérique latine et en Asie. « Nous avons un avantage par rapport aux autres, nous sommes adossés à un groupe riche », confirme Christel Bories qui est à la tête de Pechiney Emballage. Texen garde aussi un oeil sur l'Amérique du Nord où il aimerait bien acquérir une usine. Toute opération majeure ou prédiction restent néanmoins prématurées. Les prochaines fêtes permettront d'y voir plus clair. « Si Noël a bien vendu, tout ira bien ! », pronostique Alain Chevassus, président de Cosfibel.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’usine d’anodisation d’Aptar renaît de ses cendres à Annecy

L’usine d’anodisation d’Aptar renaît de ses cendres à Annecy

Le site haut-savoyard spécialisé dans la colorisation des pièces métalliques par traitement chimique a inauguré sa nouvelle unité de production, la précédente ayant été[…]

Nippon Shikizai investit en France pour fournir la cosmétique européenne

Nippon Shikizai investit en France pour fournir la cosmétique européenne

Le Petit Marseillais lance des gels douche concentrés

Le Petit Marseillais lance des gels douche concentrés

Édition spéciale by Luxe Pack reviendra sur le développement durable en 2020

Agenda

Édition spéciale by Luxe Pack reviendra sur le développement durable en 2020

Plus d'articles